Grand favori de la compétition, le Japon a été battu par l'Allemagne dans le concours par équipes au grand tremplin tandis que l'Autriche a obtenu la médaille de bronze. Décevants, les sauteurs suisses, qui pouvaient espérer au mieux une cinquième place, ont finalement dû se contenter du huitième rang sur 12 équipes. Andreas Küttel, Marco Steinauer, Bruno Reuteler et Sylvain Freiholz ont participé à ce fiasco.

Ce succès allemand – le premier de l'histoire – est d'autant plus surprenant que la formation germanique a dû surmonter le handicap de deux chutes. Sven Hannawald dans la 1re manche, alors qu'il avait atterri à 132,5 mètres – ce qui aurait constitué un nouveau record du tremplin –, n'est pas parvenu à tenir son saut. Tout comme Christoph Duffner dans la deuxième, alors qu'il avait réussi 127,7 mètres. Dans l'aventure, l'Allemagne a laissé une soixantaine de points…

L'Allemagne, qui alignait dans l'ordre Hannawald, Duffner, Thoma et Schmitt, s'est imposé avec une marge infime de 1,9 point sur le Japon. Si Noriaki Kasai, Hideharu Miyahira, Masahiko Harada ont répondu à l'attente, l'équipe nippone a été «trahie» dans ce concours par équipes, disputé dans des conditions très difficiles sous des importantes chutes de neige, par Kazuyoshi Funaki. Le champion olympique au grand tremplin de Nagano s'est contenté de deux bonds modestes pour un sauteur de son niveau, respectivement à 110 et 115 m, précipitant ainsi l'échec de sa formation.