Le Haut-Valaisan Daniel Albrecht, déjà vainqueur du super-combiné jeudi, a remporté hier le slalom géant de Beaver Creek (Colorado). En 2'24''30, Albrecht, qui fête la deuxième victoire de sa carrière en Coupe du monde, a devancé l'Autrichien Mario Matt de 0''05, et Didier Cuche de 0''11, lequel avait été le plus rapide lors de la 1re manche.

Si Albrecht engrange les succès sur cette piste du Colorado, Cuche commence à collectionner les troisièmes places cette saison. Le médaillé de bronze de la spécialité aux Mondiaux 2007 a fini 3e du super-G de Lake Louise, il y a une semaine, et 3e de la descente de Beaver Creek vendredi.

La première manche, disputée sous un soleil aussi rayonnant que lors de la seconde, avait fait des dégâts. L'Américain Bode Miller, vainqueur du slalom géant il y a deux ans, ne s'était pas qualifié. Auteur d'une grosse faute après une quarantaine de secondes de course, Miller, parti avec le dossard 1, avait remonté une porte manquée pour finir 56e et dernier des classés, à plus de 10 secondes du plus rapide. Le Finlandis Kalle Palander, lui aussi favori pour cette épreuve, était tombé, victime d'une «mauvaise reconnaissance».

A la rue samedi en descente, les Suissesses, de leur côté, ont fait mieux que relever la tête dimanche lors du super-G de Lake Louise. Martina Schild a enlevé son premier succès en Coupe du monde sur la piste canadienne, devançant Maria Riesch de 0''20 et Jessica Lindell-Vikarby de 0''42.

La Bernoise de 26 ans a créé une immense surprise en s'imposant dans une course où les meilleures spécialistes, qui s'élançaient avec les dossards 16 à 22, ont été gênées par des rafales de vent sur le haut du parcours. La championne de Suisse en titre de descente n'en est cependant pas à son premier coup d'éclat: elle n'était jamais montée sur un podium en Coupe du monde lorsqu'elle se parait d'argent lors de la descente des JO de Turin 2006.

Meilleure Suissesse la veille en descente avec sa modeste 17e place, Martina Schild met fin à une longue période de disette pour les coureuses helvétiques. En poste depuis l'été 2006, le Vaudois Hugues Ansermoz peut savourer sa première victoire à la tête de l'équipe dames. Le dernier succès d'une représentante de Swiss-Ski remontait au mois de mars 2006, lorsque Nadia Styger s'imposait en super-G sur la neige de Hafjell (No). Martina Schild n'avait décroché jusque-là qu'un seul podium en Coupe du monde, en super-G déjà.