Le «patron» de Neuchâtel Xamax n’a pas supporté le nul (2-2) concédé par ses joueurs contre Lausanne samedi à La Maladière. Son intervention dans les vestiaires après le match a terrifié, nous dit-on, joueurs et entraîneurs. Avec un peu de recul, Bulat Chagaev aurait tiré des enseignements positifs de ce derby. Au niveau de la jouerie, Xamax a vraiment proposé des choses intéressantes. La réaction après le 2-1 inscrit par Roux à la 53e fut, aussi, à porter au crédit des Xamaxiens. Arizmendi égalisait à la 62e avant que Paito ne rate d’un rien le but de la victoire dans les arrêts de jeu. Mais après cet incident du vestiaire, l’avenir du club s’écrit désormais en pointillés.

Un schéma gagnant

Trois jours après leur victoire 3-1 contre le Celtic, une victoire qui ne sera pas espère-t-on une victoire pour rien, les Sédunois ont bu la tasse à Tourbillon. Ils ont été déclassés par un Servette FC qui évoluait pour la première fois dans un nouveau schéma, un 3-5-2 avec Yartey et Vitkieviez à la pointe de l’attaque. Le Ghanéen et l’Uruguayen ont pleinement justifié la confiance de leur entraîneur en marquant tous les deux.

Auteur des deux assists sur les deux premiers buts servettiens, Vincent Ruefli fut sans doute l’homme du match. Absent lors de la défaite 4-3 contre GC huit jours plus tôt, l’ancien joueur de Carouge symbolise parfaitement l’audace que peut témoigner le promu en ce début de saison. A la faveur de ce succès, Servette partage désormais la troisième place du classement avec son adversaire du jour.

Lucerne nouveau leader

Servette et Sion accusent quatre points de retard sur le nouveau leader, le FC Lucerne des frères Yakin. Samedi, les Lucernois se sont imposés 1-0 au Letzigrund devant les Grasshoppers sur un but de la tête de Stahel à la 12e minute. La prise de pouvoir des Lucernois avant la pause internationale n’est pas le fruit du hasard. Après avoir réussi des miracles avec Thoune, Murat Yakin a très vite donné une assise défensive à des Lucernois - 3 buts encaissés en 7 matches - qui avaient été trop souvent trahis par leur manque de rigueur ces dernières années.

Celle du FC Bâle n’offre toujours pas toutes les garanties. Dans le match qui était devenu celui de tous les dangers, le FCB n’a toutefois pas failli. Les Rhénans ont battu Thoune 2-1 grâce à des réussites des deux Frei, Alex (13e) et Fabian (49e). Les hommes de Bernard Challandes sont tombés avec les honneurs. A 2-0, ils ont eu le mérite de ne pas baisser les bras. Lustrinelli réduisait le score à la 69e pour relancer complètement le match. A la dernière seconde, seul un sauvetage sur la ligne du Coréen Park les privait d’une égalisation qui n’aurait pas été imméritée.

«Noire» semaine pour YB

Au Stade de Suisse, les Young Boys ont été battus sur le fil 3-2 par le FC Zurich. Après leur élimination en Europa League devant Braga, Christian Gross et ses joueurs ont laissé filer les trois points de la victoire de manière presque incompréhensible. Grâce à deux buts de la tête de Nef, ne menaient-ils pas 2-1 à la 83e ? Mais un autogoal d’Affolter (84e) et un but d’Alphonse dans le temps additionnel scellaient l’issue de ce match fou. Toujours à la recherche de leur première victoire à domicile, les Young Boys n’ont qu’une seule consolation au terme de cette semaine «noire»: ils comptent le même nombre de points (9) au classement que leurs deux grands rivaux Bâle et Zurich.