Malgré une différence d’âge relative, la finale du simple dames de l’Open d’Australie, samedi à Melbourne, opposait, à travers l’Espagnole d’origine vénézuélienne Garbiñe Muguruza (26 ans) et l’Américaine Sofia Kenin (21 ans), née à Moscou de parents russes, deux écoles et peut-être deux générations.