Dernier du Vendée Globe, tour du monde sans escale et sans assistance, le Russe Fedor Konyukhov (Modern Universities) a décidé d'abandonner et de rejoindre Sydney. Konyukhov a pris cette décision dix jours après l'apparition de douleurs dues à des calculs rénaux. Pour ne rien arranger, il a également connu de nombreux ennuis techniques. Il s'agit du 8e abandon de la course, après ceux de Patrick de Radiguès, Bernard Stamm, Eric Dumont, Richard Tolkien, Raphaël Dinelli, Javier Sanso et Thierry Dubois.

En tête de la course, le Français Michel Desjoyeaux (PRB) est toujours leader, mais il a du mal à creuser l'écart sur la Britannique Ellen Mac Arthur (KingFischer). Son avantage est insuffisant avant d'aborder le Pot-au-Noir, prochaine difficulté au programme. Desjoyeaux est passé sous la barre des 4000 milles restant à parcourir jusqu'aux Sables-d'Olonne, où sera jugée l'arrivée, dans 3 semaines environ. Depuis le passage du cap Horn, il est dans le même temps qu'Alain Gautier – vainqueur de l'édition 1993 – qui avait remonté l'Atlantique en 34 jours.

Le Genevois Dominique Wavre (UBP) a conservé sa cinquième place. «Zéro nœud de vent, mer d'huile, vitesse nulle…», déclarait le Genevois, qui connaît avec plus d'un jour de retard le même ralentissement qu'ont déjà subi Jourdain et Marc Thiercellin. «Depuis 2 heures du matin, le bateau est resté littéralement planté. Les voiles battaient et j'ai dû les rouler à 2 ou 3 reprises pour éviter qu'elles ne souffrent trop», racontait-il, dépité.

LT/Agences