Pour son sixième tournoi depuis son retour sur les courts en avril dernier à Marbella, Stan Wawrinka a été éliminé au premier tour pour la quatrième fois. A Wimbledon, le Vaudois a été battu à la nuit tombante par l'Italien Jannik Sinner, tête de série N°10 du tournoi, en quatre manches (7-5 4-6 6-3 6-2).

Lire aussi: Sur le court n° 3, thriller dans un jardin anglais

En conférence de presse, où il se présenta immédiatement après sa défaite, ce qui est toujours le signe d'un joueur déçu et pressé d'en finir au plus vite, Wawrinka n'a pas caché sa déception. «J'ai besoin de confiance pour gagner des matchs mais j'ai besoin de gagner des matchs pour accumuler de la confiance, expliqua-t-il. Je donne ce que j'ai dans les jambes mais dans la tête, j'évolue avec le frein à main. Je réfléchis trop à quel coup jouer, donc j'hésite, donc je suis en retard, donc je commets des fautes.»

Ne pas se décourager

Face à un très bon joueur, qui sut profiter des hésitations de son adversaire, Stan Wawrinka a alterné le bon et le moins bon. Mais en tennis, la régularité est essentielle. «C'est dur mais je sais qu'il faut en passer par là. Je dois continuer de travailler, ne pas me décourager et trouver le bon équilibre entre m'entraîner et jouer des tournois», répète-t-il.

Au même moment - il était 21h au clocher de St-Mary, qui domine Wimbledon Village - mais sur le court d'à côté, Belinda Bencic obtenait contre la Chinoise Qiang Wang (144e mondiale) un sursis inespéré vingt minutes plus tôt. Visiblement handicapée par son entorse à la cheville survenue lors de sa finale à Berlin le 19 juin contre la Tunisienne Ons Jabbeur, la Saint-Galloise arborait d'impressionnants bandages et pansements sur sa cheville et sa jambe gauche.

Six Suisses en lice

Elle avait perdu la première manche 6-4 et était menée 5-1 dans la deuxième. La championne olympique de Tokyo retrouva alors toute sa science du jeu pour gagner six jeux d'affilée et revenir à une manche partout. A 4-6 7-5, la partie était interrompue par la nuit. Elle reprendra demain, lors d'une journée où six Suisses seront en lice. Henri Laaksonen, qui n'a pas pu débuter son match d'abord programmé lundi en fin de journée, sera opposé à midi heure suisse au Britannique Ryan Peniston sur le court N°12. La fin du match Bencic-Wang suivra.

Lire aussi: Jil Teichmann, manches longues et sets secs

A midi également, le Zurichois Marc-Andrea Hüsler, issu des qualifications, affrontera le Français Hugo Grenier, un repêché. Pour ses débuts en Grand Chelem, l'Américano-Zurichois Alexander Ritschard, lui aussi issu des qualifications, aura les honneurs du court N°1 face au Grec Stefanos Tsitsipas, numéro 3 mondial (en fin de journée).

Toujours à midi mais sur le court N°8, soit juste à côté de Hüsler, Viktorija Golubic se frottera à l'Allemande Andrea Petkovic, 57e mondiale. Enfin, la Biennoise Jil Teichmann, tête de série N°18, devrait débuter vers 14h30 son match contre l'Australienne Ajla Tomljanovic sur le court N° 14.