Il est arrivé en salle de presse en mangeant un fruit, après avoir cueilli son premier succès de la quinzaine tout au fond de Roland-Garros, dans le nouveau court Simonne-Mathieu, semi-enterré au beau milieu des Serres d’Auteuil. Pour Stan Wawrinka, enfant de la campagne et fils de paysans adeptes de la culture biodynamique, ce lieu à part encadré de plantes tropicales ne pouvait être qu’une terre hospitalière.

Lire aussi: Sur le court et en dehors, Stan Wawrinka revient fort