Tennis

Stephens entre dans la cour des grandes à l'US Open

L'Américaine Sloane Stephens a remporté à 24 ans son premier titre du Grand Chelem dès sa première finale en battant sa compatriote Madison Keys, 16e mondiale, 6-3, 6-0, samedi à New York.

Stephens, 83e mondiale, a décroché avec une impressionnante sérénité le cinquième titre de sa carrière, de loin le plus important qui lui garantit un gain de 3,7 millions de dollars.

La Floridienne est la première Américaine sacrée en Grand Chelem depuis Jennifer Capriati à l'Open d'Australie 2002 et à l'US Open depuis Lindsay Davenport en 1998, qui ne s'appelle pas Venus ou Serena Williams.

Onze mois sans compétition

Elle a bouclé en beauté avec ce titre un incroyable parcours: privée de compétition pendant onze mois à cause d'une fracture de fatigue à un pied et retombée à la 957e place mondiale, elle n'a fait son retour en compétition qu'en juillet.

Elle avait atteint à la surprise générale les demi-finales des tournois de Toronto et de Cincinnati pour se présenter à New York en outsider.

Après avoir éliminé notamment l'Italienne Roberta Vinci au 1er tour, la Slovaque Dominika Cibulkova au tour suivant et surtout sa compatriote Venus Williams en demi-finales, Stephens a nettement dominé son adversaire et amie dans la vie, beaucoup plus nerveuse.

Elle a fait le break dès le cinquième jeu et n'a jamais été mise en danger dans un premier set empoché en 30 minutes de jeu avec 17 fautes directes de Keys.

Madison Keys, fébrile

Keys, opérée à deux reprises d'un poignet en 2017, n'a pas trouvé de solution dans la seconde manche où elle a perdu pied.

Toujours aussi fébrile face à une Stephens implacable (6 fautes directes seulement contre 30), elle a perdu son service d'entrée pour être menée 3 à 0, puis a concédé encore sa mise en jeu sur une énième faute directe.

Mené 4-0, elle s'est offert trois balles de debreak repoussées avec autorité par Stephens, puis a laissé la victoire à Stephens à la troisième balle de match après 61 minutes de jeu. En larmes, elles se sont longuement ensuite étreint au milieu du court et sont restées assises côte à côte pour attendre la cérémonie de remise des trophées.


Le double mixte pour Martina Hingis et Jamie Murray

La Saint-Galloise Martina Hingis et le Britannique Jamie Murray ont remporté samedi le tournoi de double mixte de l'US Open en battant en finale la Taïwanaise Chan Hao-Ching et le Néo-Zélandais Michael Venus 6-1, 4-6, 10/8.

Hingis, ancienne no.1 mondiale en simple et en double dames, a décroché à 36 ans son 24e titre du Grand Chelem, le septième en double mixte, vingt ans après sa retentissante victoire en finale de l'US Open 1997 contre Venus Williams à seulement seize ans.

Murray, frère aîné d'Andy, compte désormais à son palmarès cinq titres du Grand Chelem, dont trois en double mixte.

Hingis et Murray avaient déjà remporté le titre à Wimbledon en juillet dernier pour le début de leur association et sont invaincus avec un bilan de dix victoires en autant de matches.

Hingis peut décrocher encore un titre lors de l'US Open 2017, en double dames: associée à la Taïwanaise Chan Yung-Jan, elle affronte dimanche en finale les Tchèques Lucie Hradecka et Katerina Siniakova.

Lire aussi: Le règne en trompe-l’œil du tennis espagnol

Publicité