Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Steve Gohouri, en juillet 2008.
© DAVID-WOLFGANG EBENER

Football

Steve Gohouri retrouvé mort dans le Rhin

Disparu depuis le 12 décembre, le footballeur ivoirien est décédé à 34 ans. Sa carrière de globe-trotter avait connu d'importantes étapes en Suisse

Le 31 décembre dernier, à quelques heures de la fin de l’année 2015, la police allemande a découvert un corps dans le Rhin, près de Düsseldorf. Il a pu être identifié plus tard comme étant celui de Steve Gohouri, footballeur ivoirien de 34 ans. Il évoluait depuis peu au TSV Steinbach, une formation de quatrième division qui restera comme la dernière étape de la carrière d’un globe-trotter qui a connu plusieurs moments déterminants en Suisse. C’est à Yverdon Sport que l’attaquant était devenu défenseur, le poste auquel il a atteint le plus haut niveau, et à Young Boys qu’il avait véritablement explosé, signant par la suite en Bundesliga (au Borussia Mönchengladbach) et en Premier League (à Wigan). Il a aussi été appelé treize fois en équipe nationale de Côte d'Ivoire, disputant la Coupe du monde 2010 et la Coupe d’Afrique des nations 2008.

Steve Gohouri avait été porté disparu le 12 décembre, après la fête de Noël de son club. Il avait indiqué qu’il allait voir sa famille à Paris, mais il n’y est jamais arrivé. L’inquiétude s’était propagée, par voie de presse et via les réseaux sociaux, dans tous les nombreux pays où il avait joué (France, Israël, Suisse, Italie, Liechtenstein, Allemagne, Angleterre, Grèce).

Un mauvais pressentiment

C’est que l’homme était du genre à faire l’unanimité grâce à une joie de vivre de tous les instants, doublée d’un côté fêtard, «un peu olé-olé», se rappelait Gabet Chapuisat, qui l’a entraîné à Yverdon, dans Le Temps. Ceux qui l’ont côtoyé de près, même s’ils ne l’avaient pas revu depuis des années, se disaient très touchés, inquiets. Disparaître ainsi? Pas le genre de Steve Gohouri. Ses vieilles connaissances avouaient volontiers un mauvais pressentiment.

Il est donc devenu réalité. La police n’a guère donné de précisions quant aux circonstances du décès du footballeur, sinon que l’autopsie avait permis d’exclure l’intervention d’un tiers. Alors a-t-il eu un accident, a-t-il décidé de mettre fin à ses jours? Beaucoup de questions restent ouvertes avec, en toile de fond, des rumeurs selon lesquelles Steve Gohouri avait des ennuis. «Il y a des spéculations – j’espère qu’elles ne sont pas vraies – comme quoi il avait des problèmes personnels et qu’il a abandonné ses responsabilités», avait déclaré son entraîneur Thomas Brdaric à la mi-décembre. Ce qui est sûr, c’est que beaucoup pleurent désormais sa mort.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo sport

Dix-neuf médailles: la réussite de Lea Sprunger & Co.

Les athlètes suisses reviennent des European Championships de Glasgow/Berlin, qui réunissaient les épreuves de sept fédérations, avec dix-neuf médailles. Retour en images sur les cinq performances les plus marquantes

Dix-neuf médailles: la réussite de Lea Sprunger & Co.

Switzerland's Lea Sprunger reacts after winning the women's 400m Hurdles final race during the European Athletics Championships at the Olympic stadium in Berlin on August 10, 2018. / AFP PHOTO / John MACDOUGALL
© JOHN MACDOUGALL