L’équipe de Suisse des M17 est allée au bout de son rêve. Victorieux dimanche du Nigeria (1-0), les joueurs dirigés par le Soleurois Dany Ryser offrent ainsi au football helvétique sa première couronne mondiale, sept ans après le titre européen décroché dans la même catégorie par la génération Senderos.

Auteur d’un tournoi sans faute jusqu’ici – six victoires en autant de matches –, la Suisse a rendu une copie parfaite face au pays organisateur, soutenu par 60 000 spectateurs au National Stadium d’Abuja. Nullement impressionnés par le décor, prêts à relever le défi physique imposé par les Nigérians, Nassim Ben Khalifa et ses coéquipiers ont fait preuve d’une maturité exceptionnelle, alliant maîtrise collective à ses qualités techniques.

Souvent dominés en première mi-temps, l’équipe de Suisse ne s’est jamais désunie, attendant son heure avec beaucoup de métier. Cette dernière sonne à la 63e minute lorsque Haris Seferovic inscrit le seul but de la rencontre sur un corner, de la tête. Intelligents, les «Rougets» savent aussi jouer des épaules quand il le faut. Dans un ultime effort, ils conservent leur bien et écrivent la plus belle page de l’histoire du football suisse. «C’est phénoménal, c’est un moment que nous n’oublierons jamais», s’émeut Dany Ryser au micro de la télévision alémanique.