C’est une annulation de plus dans le calendrier déjà déserté des événements sportifs à venir. Samedi, la Fédération internationale de hockey sur glace (IIHF) a annoncé renoncer au Championnat du monde de la discipline, qui devait se dérouler à Lausanne et à Zurich entre le 8 et le 24 mai. Cette nouvelle ne surprend plus dans l’actualité liée à la pandémie de Covid-19.

L’annonce a d’abord valu des réactions fair-play face à la crise sanitaire, à l’image de celle du sélectionneur de l’équipe de Suisse, Patrick Fischer: «Il s’agit d’une situation extraordinaire qui requiert des mesures extraordinaires. En cette période difficile, le sport est secondaire.» Et Lars Weibel, directeur des équipes nationales, d’ajouter: «La tenue du Championnat du monde et des matchs internationaux n’est pas possible dans les circonstances actuelles. Nous nous réjouissions de ce tournoi et nous avions travaillé d’arrache-pied. Mais la santé de la population suisse a la priorité absolue.»

Calendrier plein jusqu’en 2025

Mais les organisateurs n’ont pas caché leur volonté de reporter la compétition sur terrain suisse à l’an prochain. Bien que l’alternative soit étudiée par l’IIHF, son président, René Fasel, soulignait au micro de la RTS: «On a déjà évoqué l’idée de tout décaler d’une année, mais la situation est que nous avons déjà un contrat avec la Biélorussie (Minsk) et la Lettonie (Riga) et que donc le Championnat du monde 2021 aura lieu dans ces deux pays.»

Selon le président, jusqu’en 2025, tous les championnats mondiaux ont déjà été attribués et les contrats signés. Après Minsk et Riga, en 2021, Tampere et Helsinki recevront les meilleurs joueurs de hockey du monde, en 2022. Saint-Pétersbourg prendra le relais en 2023, Prague et Ostrava en 2024 et la Suède et le Danemark en 2025. «Il faudra discuter avec tous les partenaires. La décision n’est donc pas facile à prendre», souligne le Fribourgeois.

Bien que la déception soit grande, l’aspect financier ne serait pas un problème aux yeux de l’IIHF. Le comité a contracté des assurances afin de faire face à de pareilles situations.