La Suisse a entamé la rencontre de manière tonitruante. Certes les joueurs de l’Est ouvraient la marque par Atyushov (3e), mais les Helvètes ne se démoralisaient pas. Au contraire, Gardner et Pluess pouvant donner l’avantage à leur formation au terme d’une période dominée de la tête et des épaules (13 tirs à 4 pour la Suisse).

Kovalchuk pouvait remettre les deux équipes à égalité (30e), mais les Russes devaient attendre la 49e minute pour reprendre l’avantage par Morozov, parfaitement servi par le même Kovalchuk. Les deux compères profitaient alors de la complicité de Goran Bezina: le défenseur de Genève-Servette perdait une rondelle en zone offensive, offrant sur un plateau une contre-attaque aux hommes de Slava Bykov.

Les Suisses ne revinrent jamais au score malgré une supériorité numérique de deux minutes et deux grosses actions pour Blindenbacher et Romy. Le portier Ilya Bryzgalov s’interposait à chaque fois avec brio. Finalement, Perezhogin assurait le succès de son équipe dans la cage vide.