La Valaisanne Sophie Lamon, 20 ans, a réussi un exploit en enlevant lundi son second titre de championne du monde juniors, à Linz. La spécialiste de l'épée avait déjà été sacrée en «moins de 17 ans» en l'an 2000, à South Bend, aux Etats-Unis.

Cette magnifique médaille d'or met d'autant plus de baume sur le cœur de Sophie Lamon qu'elle ne connaît guère de réussite actuellement en Coupe du monde. La Valaisanne, sacrée vice-championne olympique par équipes en 2000 à Sydney, s'est imposée en finale face à la Sud-Coréenne Choi Eun, par 15-12. Elle a disputé ce week-end son dernier Championnat en catégorie juniors.

Selon l'entraîneur national, l'Allemand Rolf Kalich, le succès de la Suissesse peut être considéré comme une «sensation» en raison des nombreux changements qu'elle a effectués ces derniers mois. Après sa non-qualification pour les Jeux d'Athènes, Sophie Lamon a décidé de changer de vie. Elle a rejoint Paris où, désormais, elle vit, s'entraîne et étudie. Elle a aussi modifié sa technique de combat. Selon Rolf Kalich, il faut normalement une année pour retrouver le top niveau après des bouleversements aussi conséquents. Sophie Lamon a créé la surprise en élevant ses performances à un niveau qui lui a permis de gagner la médaille. Cette consécration intervient quelques jours après le sacre de Stéphane Lambiel, un autre Valaisan qui s'est couvert d'or en devenant champion du monde de patinage artistique à Moscou.