Les petits Suisses sont parfois grands, surtout quand on parle de sports hivernaux. Les Jeux Olympiques d’hiver sont l’occasion pour la Suisse de faire parler d’elle et de s’affirmer comme un pays phare du grand cirque blanc. L’importante délégation suisse de 146 athlètes qui se déplace à Vancouver n’y va pas pour déguster des pancakes au sirop d’érable mais pour dévorer ses adversaires, elle compte bien jouer les têtes d’affiche et ramener quelques brillants scapulaires olympiques à la maison. Les espoirs de médailles suisses vont se succéder tout au long des deux semaines de compétition. Voici les grands rendez-vous de ces Jeux, à ne manquer sous aucun prétexte, même si le décalage horaire risque de contraindre les plus fervents supporters à un certain noctambulisme. Attention, les horaires des événements sont donnés avec l’heure suisse. ■ Samedi 13 février: cérémonie d’ouverture , 03h00 La cérémonie d’ouverture des 21èmes Jeux Olympiques d’hiver aura lieu à BC Place à Vancouver. Le public attend de cette cérémonie qu’elle soit un hymne à la ville de Vancouver, à la culture locale et un hommage aux athlètes du monde entier. ■ Samedi 13 février: Saut à skis petit tremplin, 19h45 La Suisse commencera ces Jeux les yeux rivés sur le petit tremplin du saut à skis duquel s’élanceront Simon Ammann et Andreas Kuettel. «Harry Potter» a grandi et mûri, il s’élancera en leader de la coupe du monde et n’aura pas d’autre objectif que de remporter la plus belle des médailles. Très attentif à son télémark, son seul point faible, le sauteur Saint-Gallois aura à cœur de reproduire son exploit de Salt Lake City en 2002. Il s’élancera sur le grand tremplin le 20 février, avec autant d’ambition, bien décidé à poser ses lattes au-delà des 140 mètres. ■ Samedi 13 février: Ski alpin, descente hommes, 20h45 Le spectacle sportif commence de but en blanc dès le premier jour de compétition avec la descente homme très attendue. C’est en Carlo Janka et Didier Cuche que reposent les espoirs suisses les plus sérieux, malgré la récente blessure au pouce du Neuchâtelois. Le talent du jeune prodige «Iceman» et l’expérience du vice-champion du monde de 35 ans sont des valeurs sûres. Si la Suisse ne décroche pas une médaille ou plusieurs sur la piste Dave Murray de Whistler Creekside, cela sera une grosse déception. ■ Lundi 15 février: Ski de fond 15 kilomètres libre, 21h30 Ces Jeux Olympiques sont l’occasion pour Dario Cologna de succéder à Andy Grünenfelder au rang des champions olympiques suisses en ski de fond. Le Grison a le talent et la motivation nécessaires pour s’illustrer et remporter plusieurs médailles. Il a terminé 3ème du 15km libre de Canmore, au Canada, et a pris la 3ème place du classement général de la coupe du monde, de bon augure pour les courses olympiques. Le fondeur Grison espère, si sa condition physique le permet, pouvoir participer aux six compétitions de ski de fond à Vancouver et ainsi maximiser ses chances de médaille. ■ Mardi 16 février : Curling, début des compétitions hommes et femme. Le curling réserve lui aussi son lot de spectacle et de passion. Les équipes suisses masculines et féminines ont une bonne carte à jouer dans cette compétition, ils sont habitués à ramener des médailles, ils n’ont jamais failli à cette mission depuis que ce sport est olympique, et ont une grande expérience en compétition. ■ Mardi 16 février : Hockey sur glace hommes, USA - Suisse, 20h00 La troupe de Ralph Krueger est toujours un redoutable outsider capable de battre n’importe quel adversaire. Si les places d’honneur sont souvent réservées à la Suisse, elle ne s’en contente pas pour autant, partant chaque année à la conquête de victoires contre les armadas dopées à la NHL que sont les équipes canadienne, américaine, finlandaise ou encore suédoise. La concurrence est féroce et la Suisse a peu de chances de jouer les premiers rôles mais les affrontements contre les USA le 16 février, le Canada le 18 février et la Norvège le 20 février promettent des étincelles de part et d’autre. De plus, le tournoi est organisé de telle manière que toute équipe joue assurément un quatrième match décisif pour sa qualification en huitièmes de finale, même si elle a perdu tous ses matchs jusque-là, relançant ainsi le spectacle et favorisant les surprises et coups de force. ■ Mardi 16 février : Snowboard cross femmes, finales, 21h40 La compétition de snowboarder cross féminin promet de contribuer à faire de cette journée olympique un jour de fête pour les Helvètes. Les forces suisses en présence sont nombreuses. Mellie Francon, cinquième aux Jeux de Turin et médaillée de bronze lors des Mondiaux de Gangwon en 2009. Sandra Frei, qui aura l’occasion de prendre sa revanche après avoir été écartée des Jeux de Turin au profit de la future championne olympique Tanja Frieden. Simona Meiler, nouvelle venue très prometteuse dans l’équipe helvétique, qui a fêté son premier podium en Coupe du monde en décembre dernier et Olivia Nobs, médaillée d’argent aux Mondiaux de Gangwon en 2009. Les quatre Suissesses sont parmi les favoris les plus sérieux sur les pistes bosselées de Cypress Mountain. ■ Mardi 16 février : Ski alpin super-combiné: descente, 19h, slalom, 22h30 Carlo Janka est le favori de cette épreuve, vainqueur du globe de la discipline en 2009 et actuel leader du classement général de la coupe du monde, il est attendu par tous les supporters suisses. Une victoire en super-combiné serait, pour «Iceman», après son triplé historique à Beaver Creek, une extraordinaire consécration. Silvan Zurbriggen a aussi une belle carte à jouer. Avec quatre podiums cette saison, le Valaisan peut légitimement rêver d’une médaille olympique. Sa troisième place au combiné de Kitzbühel et sa deuxième place au slalom de Schladming, à quinze jours des Jeux, lui ont boosté le moral. ■ Mercredi 17 février : Patinage artistique programme court hommes, 01h15 Qui n’attend pas Stéphane Lambiel sur une des trois marches du podium olympique? Le petit prince occupe une place privilégiée dans le cœur des supporters suisses toujours sous le charme de ses pirouettes et de sa gueule d’ange. Après sa deuxième place très prometteuse à Tallinn aux Européens, il se dit motivé et audacieux. Deux jours plus tard, le 18 février, il présentera son programme long, après 3 ans d’arrêt de compétition. Tous les regards seront tournés sur lui pour lui donner l’énergie nécessaire pour décrocher une médaille, c’est tout ce qu’on peut faire pour lui car le talent, il en fait son affaire. ■ Mercredi 17 février : Ski alpin féminin descente, 20h00 Les blessures de nombreuses skieuses suisses amoindrissent grandement les chances de médailles suisses, mais le spectacle sera au rendez-vous. Nadja Kamer, à 23 ans, est en pleine progression avec deux podiums décroché récemment en descente. Si le mental suit, elle peut surprendre tout le monde et aller chercher une médaille grâce à son talent de glisseuse. Nadia Styger, pour sa deuxième participation aux Jeux olympiques, possède un atout sérieux. C’est elle qui avait remporté la descente de Whistler en février 2008 lors des tests olympiques. A Turin, la Schwytzoise avait terminé cinquième de la descente. Mais notre meilleure chance de médaille reste, en l’absence de Lara Gut, Fabienne Suter dont c’est la première participation aux Jeux olympiques. Dans le top dix lors des six dernières épreuves de vitesse de Coupe du monde, elle est montée deux fois sur le podium. ■ Mercredi 17 février: Ski de fond hommes, sprint individuel classique, 22h55 ■ Jeudi 18 février : Snowboard half pipe finales, 04h15 Le boarder suisse Iouri Podladtchikov, spécialiste de half pipe, vise un podium après sa deuxième place prometteuse à Aspen, juste derrière la star américaine Shaun White, champion olympique en titre. ■ Vendredi 19 février : Hockey sur glace, Suisse - Canada, 01h30 Les affrontements entre la Suisse et la Canada ont souvent marqué les esprits. La Suisse avait battu le Canada 2-0 à Turin en 2006, elle devra reproduire ce type d’exploit à Vancouver, sur les terres des «canucks», si elle espère aller en quarts de finale. ■ Vendredi 19 février : Patinage artistique programme libre, 02h00 ■ Vendredi 19 février : Ski alpin hommes Super-G, 20h30 Les cloches suisses devraient retentir dans le ciel de Vancouver après le Super-G hommes. L’équipe suisse veut jouer les premiers rôles avec Cuche, médaillé d’or à Val d’Isère, «Iceman», Didier Défago et Tobias Grünenfelder. ■ Samedi 20 février: Skeleton femmes finale, 01h55 Maya Pedersen Bieri participe à ses troisièmes et derniers Jeux olympiques puisqu’elle prendra sa retraite sportive après Vancouver où elle disputera son ultime course. Championne olympique à Turin en 2006, elle ne part pas favorite pour défendre son titre sur la piste du Whistler sliding centre. La Bernoise n’a en effet jamais fait mieux qu’un cinquième rang cette saison en Coupe du monde. ■ Samedi 20 février: Ski de fond hommes 30 kilomètres poursuite, 22h30 Dimanche 21 février : Skicross hommes, première manche puis finale, 22h00 En skicross, Michael Schmid arrive à Vancouver en leader de la Coupe du monde. De quoi afficher des ambitions naturelles et dorées. ■ Dimanche 21 février : Slalom géant hommes, 1ère manche 19h, 2ème manche 22h45 Tous les regards seront tournés sur Carlo Janka. Le champion du monde en titre de Val d’Isère a prouvé qu’il sait gérer la pression dans les grands événements. Didier Cuche peut aussi viser une médaille en géant, même si c’est une épreuve où son attelle au pouce pourrait davantage le gêner. ■ Dimanche 21 février : Bobsleigh à deux, hommes, 23h45 Les yeux seront rivés sur le duo Ivo Ruegg et Beat Hefti qui ont réalisé une saison magnifique lors de laquelle ils ont monopolisé les places aux avant-postes ■ Lundi 22 février : Ski de fond sprint par équipe hommes libre finale, 22h25 ■ Mercredi 24 février : Ski de fond relais 4x10km hommes libre, 20h15 Dario Cologna espère briller au relais 4 x10 aux côtés de Remo Fischer, Toni Livers et Curdin Perl. ■ Jeudi 25 février : Ski acrobatique saut femmes, 04h30 Evelyne Leu, championne olympique de ski acrobatique à Turin, 5e à Lake Placid et 2e à Calgary lors des deux dernières manches de Coupe du monde, aura l’occasion de faire un doublé car elle régate toujours avec les meilleures de la discipline. La bataille acharnée qu’elle se livre avec la Chinoise Li, favorite, promet de belles envolées. ■ Vendredi 26 février : Snowboard slalom géant parallèle femmes, 22h30 La Suissesse Fraenzi Maegert-Kohli, troisième de la coupe du monde, nourrit de grandes ambitions sur les pistes sinueuses de Cypress Mountain. Avec sa victoire au géant parallèle de Telluride en décembre qui met fin à plus de 2 ans et demi de disette en coupe du monde dans la discipline, la Bernoise, championne du monde en titre, a fait le plein de confiance. ■ Vendredi 26 février : Curling femmes finale, 00h00 Mirjam Ott, la skip du CC Davos, médaillée d’argent à Salt Lake City 2002 et Turin 2006, visera à Vancouver une troisième breloque olympique avec ses comparses. ■ Samedi 27 février : Ski alpin, slalom hommes, 1ère manche 19h00, 2ème manche 22h45 ■ Samedi 27 février : Snowboard slalom parallèle hommes finale, 22h30 L’équipe suisse engagée dans la compétition de snowboard slalom parallèle est une des plus compétitive du globe. Le champion olympique de Salt Lake City Simon Schoch ne participera pas à la compétition car la concurrence est trop rude et il n’a plus sa place, il admet que ses compatriotes sont meilleurs, c’est là la preuve que cette équipe Suisse a toutes les chances de briller comme lui huit ans auparavant. ■ Samedi 27 février : Bobsleigh à quatre, hommes, 23h15 En bobsleigh à quatre tous les espoirs sont permis du côté suisse grâce à leur dream team composé de Beat Hefti, qui a eu grâce auprès de Swiss Olympic pour prendre place dans «le Bob 1», Ivo Ruegg, Thomas Lamparter et Cédric Grand. ■ Samedi 27 février : Curling hommes finale, 00h00 Médaillé de bronze en 2002 dans l’équipe d’Andreas Schwaller, Markus Eggler dispute, à 40 ans, ses premiers Jeux en tant que skip. Lors des derniers Européens d’Aberdeen, sa formation ne s’est inclinée qu’en finale face à la Suède. ■ Dimanche 28 février : Ski de fond hommes, 50km libre, 18h30 ■ Lundi 29 février :Cérémonie de clôture, 02h30