Le proverbe invite à ne jamais parler des absents. Il a bien fallu faire une exception à la veille de la rencontre qui met aux prises, lundi à 17 heures, la Suisse et le Brésil. Neymar ne foulera pas la pelouse du stade 974 de Doha après s’être foulé la cheville contre la Serbie jeudi, et il n’y a guère que ce forfait qui semble intéresser le pays du futebol.