Après la tempête, il faut savoir se réjouir d’un ciel gris. Ce jeudi au Stade de Genève, devant 25 875 joyeux spectateurs, l’équipe de Suisse de football a concédé contre l’Espagne une défaite honorable (0-1). De celles dont on n’a pas à rougir. Bien sûr, après cinq matchs, la Nati n’a toujours pas gagné en 2022. Mais elle ne s’est pas non plus enfoncée dans ses doutes après une performance indigeste contre la République tchèque (2-1) et une leçon reçue du Portugal (4-0).