Né le 2 avril 1985Réside à LausanneDiscipline patinage artistiqueMédaillé d’argent à Turin en 2006, le Valaisan est sorti de sa retraite pour poursuivre son rêve olympique. Si son éternel rival Evgeny Plushenko paraît intouchable, il peut rêver d’un nouveau podium.

Michael SchmidNé le 18 mars 1984Réside à Frutigen (BE)Discipline: ski acrobatiqueMichael Schmid arrive à Vancouver en leader de la Coupe du monde. De quoi afficher des ambitions naturelles et dorées.

Née le 31 mai 1982Réside à Steffisburg (BE)Discipline: snowboard (géant parallèle)Championne du monde en titre, la Bernoise, assistante en pharmacologie, rêve d’un nouveau coup d’éclat à Vancouver.

Née le 18 septembre 1978Réside à Lenzerheide (GR)Discipline: snowboard (half-pipe)Championne du monde en 2007 à Arosa, la Grisonne avait dû se contenter d’une décevante 7e place à Turin. Quatre ans plus tard, elle se voit offrir une dernière occasion de monter sur un podium olympique.

Née le 18 novembre 1982Réside à La Chaux-de-FondsDiscipline: snowboardcrossMédaillée d’argent aux Mondiaux de Gangwon en 2009, la Neuchâteloise compte trois victoires en Coupe du monde à son palmarès. Explosera-t-elle à Vancouver?

Née le 13 septembre 1989Réside à Flims (GR)Discipline: snowboardcrossC’est la nouvelle venue dans l’équipe helvétique, sans doute la plus prometteuse. Pour ses premiers Jeux, la Grisonne, qui a fêté son premier podium en Coupe du monde en décembre dernier, peut viser haut.

Née le 6 août 1984Réside à Flims (GR)Discipline: snowboardcrossPrivée de l’expédition turinoise au profit de la future championne olympique Tanja Frieden, la Grisonne jure ne pas considérer les JO de Vancouver comme une revanche. Il n’est pas facile de la croire...

Née le 24 janvier 1982Réside à La Chaux-de-FondsDiscipline: snowboardcrossCinquième aux Jeux de Turin, médaillée de bronze lors des Mondiaux de Gangwon en 2009, la Chaux-de-Fonnière est toujours en quête de la consécration ultime.

Née le 7 juillet 1976Réside à Mettmenstetten (ZH)Discipline: ski acrobatiqueChampionne olympique à Turin, la Bâloise, 5e à Lake Placid et 2e à Calgary lors des deux dernières manches de Coupe du monde, régate toujours avec les meilleures.

Né le 22 mai 1983Réside à ZurichDiscipline: patinage de vitesseSeul Suisse en lice dans la discipline, le Zurichois, douzième des derniers championnats du monde, peut créer une agréable surprise le samedi 13 sur 5000 mètres.

Né le 25 juin 1981Réside à Schindellegi (SZ)Discipline: saut à skisHuit ans après son double exploit de Salt Lake City, le Saint-Gallois, actuel leader de la Coupe du monde, rêve de clore sa carrière olympique sur un nouveau coup d’éclat.

Né le 22 janvier 1969Réside à Münchenstein (BL)Discipline: curlingMédaillé de bronze en 2002 dans l’équipe d’Andreas Schwaller, le Bâlois dispute, à 40 ans, ses premiers Jeux en tant que skip. Lors des derniers Européens d’Aberdeen, sa formation ne s’est inclinée qu’en finale face à la Suède.

Née le 27 janvier 1972Réside à ZurichDiscipline: curlingMédaillée d’argent à Salt Lake City 2002 et Turin 2006, la skip du CC Davos visera à Vancouver une troisième breloque olympique avec ses comparses.

Né le 3 février 1978 Réside à Schwellbrunn (Argovie) Formation: charpentierDiscipline: bob à deux et à quatre Hefti dispute ses troisièmes JO. A Salt Lake City, il avait décroché le bronze en bob à deux. A Turin, il est monté deux fois sur la troisième marche du podium, en bob à deux et à quatre. Depuis la retraite de Martin Annen, Hefti s’offre le rôle désormais de pilote dont il rêvait en bob à deux. Avec Rüegg, son adversaire en bob à deux, il se partage les lauriers en Coupe du monde cette saison. Aux J.O., ils uniront leurs forces en bob à quatre.

Né le 15 avril 1971 Réside à Tuggen (Schwyz)Formation: plâtrier Discipline: bob à deux et à quatreC’est sa deuxième participation olympique. Huitième aux JO de Turin en bob à deux et à quatre, il domine désormais la discipline en Coupe du monde. Avec Hefti, son principal adversaire, il se partage les podiums. Concurrents en bob à deux à ces JO, ils uniront leurs forces en bob à quatre.

Née le 27 novembre 1972Réside à Oyer (Norvège) Discipline: skeleton Elle participe à ses troisièmes et derniers Jeux olympiques puisqu’elle prendra sa retraite sportive après Vancouver où elle disputera son ultime course. Championne olympique à Turin en 2006, elle ne part pas favorite pour défendre son titre sur la piste du Whistler sliding centre. La Bernoise n’a en effet jamais fait mieux qu’un cinquième rang cette saison en Coupe du monde.

Né le 11 mars 1986 Réside à Davos (Grisons)Discipline: ski de fond (sprint individuel, 15 km, 30 km, 50 km, relais 4 x10, sprint par équipes) Révélation de la saison dernière, le détenteur du gros Globe de cristal de la Coupe du monde 2008-2009 fait figure de favori dans les longues distances (30 et 50 km). Il espère aussi briller au relais 4 x10 aux côtés de Remo Fischer, Toni Livers et Curdin Perl. Victime d’une déchirure musculaire en septembre, il a commencé doucement sa saison avant de monter en puissance.

Né le 16 août 1974Réside aux Hauts-Geneveys (Neuchâtel) Formation: boucher Discipline: ski alpin (descente, super-G, géant)La seule inconnue, c’est son pouce. Sinon, Didier Cuche fait partie des grands favoris pour la descente et pour le super-G. Il peut aussi viser une médaille en géant, épreuve où son attelle au pouce pourrait davantage le gêner. C’est la quatrième participation du Neuchâtelois aux Jeux olympiques. Médaillé d’argent en super-G à Nanago en 1998, il était revenu bredouille en revanche de Salt Lake City et de Turin.

Né le 2 octobre 1977Réside à Morgins (Valais) Formation: architecteDiscipline: ski alpin (super-combiné, doit encore se qualifier pour la descente et le super-G) C’est sa troisième participation aux Jeux olympiques, mais le Valaisan n’est jamais parvenu à se hisser sur le podium. D’ores et déjà qualifié pour le super-combiné, il doit encore faire les qualifications internes à Swiss Ski pour s’assurer une place en descente et en super-G. Les entraîneurs, à qui appartient la décision, se baseront sur les résultats des entraînements ici à Whistler.

Né le 15 octobre 1986Réside à Obersaxen (Grisons)Discipline: ski alpin (descente, super-G, géant et super-combiné)Depuis son triplé historique en début de saison à Beaver Creek (victoire en super-combiné, en descente et en géant), le jeune prodige fait clairement partie des grands favoris de ces JO. Il a prouvé l’an dernier à Val d’Isère, avec un titre mondial en géant et une médaille de bronze en descente, qu’il était capable de gérer la pression dans les grands événements.

Né le 15 août 1981Réside à Glis (Valais)Formation: maturité en économie Discipline: ski alpin (slalom et super-combiné) Avec quatre podiums cette saison, le Valaisan peut légitimement rêver d’une médaille olympique. Sa troisième place au combiné de Kitzbühel et sa deuxième place au slalom de Schladming, à quinze jours des JO, lui ont boosté le moral.

Née le 4 juin 1985Réside à Engelberg (Obwald) Discipline: ski alpin (descente) Talentueuse, Dominique Gisin a été souvent blessée. Récemment encore, elle a subi sa septième opération au genou après une vilaine chute lors de la descente de Haus im Ennstal en janvier dernier. Alors qu’on pensait sa participation aux JO compromise, elle a pu reprendre la compétition à Saint-Moritz le 30 janvier dernier.

Née le 26 juillet 1986 Réside à Schwyz (Schwyz)Discipline: ski alpin (descente, super-G) A 23 ans, cette jeune fille de 1m 79 est en pleine progression avec deux podiums décrochés récemment en descente. Si le mental suit, elle peut très bien créer la surprise à Whistler grâce à son talent évident de glisseuse.

Née le 11 décembre 1978Réside à Sattel (Schwyz)Formation: employée de commerceDiscipline: ski alpin (descente, super-G)Pour sa deuxième participation aux Jeux olympiques, la Schwyzoise possède un atout sérieux. C’est elle qui avait remporté la descente de Whistler en février 2008 lors des tests olympiques. A Turin, elle avait terminé cinquième de la descente.

Née le 5 janvier 1985 Réside à Sattel (Schwyz)Discipline: ski alpinPremière participation aux Jeux olympiques pour Fabienne Suter, qui représente la meilleure chance de médaille suisse en alpin féminin en l’absence de Lara Gut. Dans le top 10 lors des six dernières épreuves de vitesse de Coupe du monde, elle est montée deux fois sur le podium