La Suisse est paisible, tranquille, modeste, immuable. Surtout son championnat de football, qui reprend ce week-end, au cœur de l’été et du marché des transferts. Comme à chaque fois, les mouvements les plus spectaculaires se sont effectués dans le sens des départs: Yvon Mvogo (Young Boys) à Leipzig, Ezgjian Alioski (Lugano) à Leeds United, Chadrac Akolo (Sion) à Stuttgart, Denis Zakaria (Young Boys) à Mönchengladbach.

Dans l’autre sens, beaucoup de noms inconnus provenant de clubs illustres: Juventus, Inter, Boca Juniors, Mönchengladbach. Talents méconnus ou quatrième choix dans des effectifs pléthoriques, l’avenir le dira.

La calamiteuse campagne européenne du FC Bâle

Comme chaque année, le FC Bâle est favori à sa propre succession. Vingt fois champion de Suisse, dont huit fois consécutivement depuis 2010, le club rhénan a fait le ménage cet été. De sa calamiteuse campagne européenne, le FCB a compris qu’il était en train de perdre ses valeurs, avec le risque de devenir un club quelconque, à la merci de quelques transferts ratés.

Exit donc les étrangers coûteux et inaptes au très haut niveau, place aux jeunes talents, si possible locaux. Prêté par Salzbourg, l’attaquant vaudois d’origine camerounaise Dimitri Oberlin (19 ans) est présenté comme un nouveau Breel Embolo.

Vrai risque d’échec

Le FC Bâle a changé de président (Bernhard Burgener), de directeur sportif (Marco Streller), de conseiller (Alex Frei) et d’entraîneur (Raphaël Wicky). Tous des gens qui connaissent bien la maison. Mais tous sans références dans la gestion d’un club ou d’une équipe professionnelle. Seul Frei peut se prévaloir d’une courte – et douloureuse – expérience de directeur sportif, au FC Lucerne. Il y a donc un vrai risque d’échec, car, à haut niveau, la belle histoire de copains finit souvent mal. La force d’inertie héritée de la saison précédente et le fait que Bâle soit assuré de participer à la phase de poules de la Ligue des champions lui autoriseront sans doute quelques droits à l’erreur jusqu’en septembre.

Aux autres équipes de Super League d’essayer d’en profiter. A commencer par Young Boys. L’éternel deuxième affiche de grosses ambitions. Le buteur Guillaume Hoarau sera épaulé par l’ex-Servettien Jean-Pierre Nsame, meilleur buteur de Challenge League. YB reçoit Bâle samedi en ouverture du championnat et a l’occasion, d’entrée, de montrer ses muscles.

Avoir la foi

La saison 2017-2018 de Super League va peut-être se jouer dès la première journée. Si Young Boys gagne, les Bernois prendront confiance. Si Bâle s’impose au Stade de Suisse, on recommencera à compter les journées sans défaite et les points d’avance. Peu importent les transferts, le changement doit se faire dans les têtes. Le FC Bâle sera invaincu aussi longtemps que ses adversaires le croiront invincible.

Une équipe ne craint pas Bâle: c’est le FC Zurich, dernier club sacré avant le règne bâlois. Le FCZ revient d’une saison en Challenge League qu’il a occupée à se préparer pour tout de suite jouer les premiers rôles. Dans un football où la cohésion est une arme d’autant plus efficace qu’elle est devenue rare, il n’est plus inhabituel de voir des équipes enchaîner un titre après une promotion. Zurich a cette foi, cette arrogance qui manquent à Young Boys. L’autre équipe de Zurich, Grasshopper, n’est plus habitée par cette conviction. Le club le plus titré du pays peine à se trouver une nouvelle identité. Ses propriétaires sont surtout soucieux de récupérer leur mise et les supporters n’en peuvent plus d’espérer le retour dans le nouveau Hardturm.

Les coriaces et… les Latins

Le reste du championnat se divise en deux catégories: les coriaces (Saint-Gall, Thoune, Lucerne), habitués à faire beaucoup avec peu, et les Latins, toujours constants dans l’inconstance. Lausanne, Sion et Lugano ont connu beaucoup de mouvements cet été. L’énergie de Christian Constantin devrait à nouveau être le moteur et le frein du FC Sion, désormais entraîné par la révélation de la saison passée, l’Italien Paolo Tramezzani.

Pour sa deuxième saison en Super League, Lausanne découvre la réalité d’un club ordinaire dans le football suisse: vos meilleurs espoirs s’en vont (Custodio, Lotomba, Ben Khalifa) et il faut reconstruire avec d’autres. Fabio Celestini est resté à la Pontaise pour relever ce défi difficile. Selon la majorité des observateurs, le LS luttera cette saison avec le FC Lugano pour éviter la relégation.


Les principaux transferts

FC Bâle

Arrivées: M. Salvi (Lugano), Z. Kuzmanovic (Malaga), E. Cümart (Lugano), G. Chande (Grasshopper), N. Hunziker (Grasshopper), R. Van Wolfswinkel (Vitesse Arnhem), D. Oberlin (Red Bull Salzbourg).
Départs: S. Doumbia (AS Rome), M. Janko (Sparta Prague), J. Boëtius (Feyenoord), D. Hoeg (Heerenveen), A. Sporar (Arminia Bielfeld).
Entraîneur: Raphaël Wicky (nouveau).

Grasshopper Zurich

Arrivées: S. Doumbia (Bari), Jeffren (AS Eupen), A. Avdijaj (Vaduz), M. Djuricin (Salzbourg).
Départs: M. Dabbur (Salzbourg), N. Hunziker (FC Bâle), N. Gjorgjev (Twente), G. Chande (FC Bâle), J. Mall (Darmstadt 98), N. Loosli (FC Schaffhouse).
Entraîneur: Carlos Bernegger.

Lausanne Sport

Arrivées: G. Zarate (Vaduz), A. Rochat (Young Boys), V. Bojinov (Meizhou), L. Marin (Boca Juniors), D. Mesbah (Crotone), M. Delley (Servette), A. Zeqiri (Juventus), J. Geissmann (Thoune).
Départs: J. Lotomba (Young Boys), O. Custodio (Lucerne), P. Frascatore (AS Rome), K. Mendez (AS Rome), N. Ben Khalifa (Saint-Gall), C. Blanco (Juventus), X. Thomas (Hamilton), T. Taiwo (libre), M. Diniz (Ironi Kiryat Shmona), M. Yang (Winterthour).
Entraîneur: Fabio Celestini.

Lucerne

Arrivées: O. Custodio (Lausanne Sport), D. Feka (Hambourg SV), M. Schulz (Borussia M’Gladbach), Li-Gwan Jong (libre), N. Schindelholz (Thoune), C. Schwegler (Salzbourg).
Départs: F. Rodriguez (Wolsburg), M. Neumayr (Kasimpasa SK), N. Haas (Atalanta), S. Sarr (Servette), M. Schneuwly (Sion).
Entraîneur: Markus Babbel.

Lugano

Arrivées: D. Da Costa (Novara), L. Crescenzi (Pise), Y. Bnou Marzouk (Juventus), D. Kovacic (Zagreb).
Départs: M. Salvi (FC Bâle), E. Alioski (Leeds United), A. Sadiku (Zurich), O. Urbano (Chiasso), A. Ceesay (Chiasso), E. Cümart (FC Bâle).
Entraîneur: Pierluigi Tami (nouveau).

Saint-Gall

Arrivées: N. Ben Khalifa (Lausanne Sport), S. Kukuruzovic (Vaduz), P. Koch (Novara), Adonis Ajeti (Wil).
Départs: Albian Ajeti (Augsbourg), S. Lang (Servette), S. Kucani (Wil), R. Gelmi (Thoune).
Entraîneur: Giorgio Contini.

Sion

Arrivées: F. Dimarco (Inter), M. Schneuwly (Lucerne), E. Cümart (FC Bâle), Adryan (Flamengo), M. Cunha (Coritiba FC).
Départs: R. Ziegler (libre), V. Salatic (libre), C. Akolo (Stuttgart), Pa Modou (Zurich), G. Bia (Kayserispor).
Entraîneur: Paolo Tramezzani (nouveau).

Thoune

Arrivées: E. Alessandrini (Young Boys), G. Frontino (Winterthour), R. Gelmi (Saint-Gall).
Départs: C. Fassnacht (Young Boys), E. Schirinzi (Vaduz), N. Schindelholz (Lucerne), M. Bürki (Young Boys).
Entraîneur: Marc Schneider.

Young Boys

Arrivées: J. Lotomba (Lausanne Sport), C. Fassnacht (Thoune), D. Sow (Borussia M’Gladbach), M. Bürki (Thoune).
Départs: Y. Mvogo (Liepzig), D. Zakaria (Borussia M’Gladbach), A. Rochat (Lausanne Sport), J. Lecjaks (Dinamo Zagreb), E. Alessandrini (Thoune), M. Frey (Zurich), M. Gajic (Vaduz), L. Obexer (Neuchâtel Xamax).
Entraîneur: Adi Hütter.

FC Zurich

Arrivées: A. Sadiku (Lugano), Pa Modou (Sion), K. Pagliuca (Wohlen), M. Frey (Young Boys), A. Simonyan (Le Mont), V. Palsson (Esbjerg), Y. Maouche (Servette).
Départs: A. Sadiku (Legia Varsovie), O. Buff (Saragosse), A. Xhemajli (Neuchâtel Xamax), M. Kleiber (Rapperswil-Jona).
Entraîneur: Uli Forte.