Football

En Super League, la trêve hivernale en trois castes

A la mi-saison, le championnat de Suisse affiche une nette structure pyramidale avec, derrière le FC Bâle, trois équipes qui ont pris une option sur l’Europe et six viennent-ensuite

Cela fait des mois que la Super League paraît coupée en deux: le FC Bâle d’un côté, supérieur, intouchable, et les neuf équipes restantes de l’autre, condamnées à se battre pour la deuxième place du classement. A l’heure de la trêve hivernale et après 18 journées, la structure pyramidale du championnat s’est affinée.

Derrière les septuples champions de Suisse en titre (47 points) s’est formé un peloton de candidats affirmés à une qualification européenne (Young Boys à 35 points, Sion et Lucerne à 29). Les six dernières équipes se tiennent en six points et ne passeront pas l’hiver l’esprit totalement libéré de la menace d’une relégation en Challenge League.

Lausanne Sport met fin à sa série de défaites

Vainqueur de Lucerne dimanche, le FC Sion a sauté dans le bon wagon. La merveilleuse série inaugurale de l’entraîneur Peter Zeidler (onze matches sans défaite) s’est terminée il y a déjà quelque temps, mais les Valaisans pourront se réchauffer cet hiver en rêvant de chatouiller, au printemps, Young Boys en vue d’une qualification pour les éliminatoires de la Ligue des Champions.

Lausanne, de son côté, a bien failli boucler sa fin d’année difficile sur une note très positive. Les hommes de Fabio Celestini menaient 1-0 à la 93e minute du match contre Vaduz, quand l’arbitre a sifflé contre eux un penalty inexistant. Ils se consoleront avec le point du nul qui les laisse à deux longueurs de la barre, et la fin d’une série de sept défaites.

Publicité