Genève en rêvait, le Covid-19 l’a fait. Le tirage au sort des phases de poule de la Ligue des champions et de la Ligue Europa aura lieu jeudi et vendredi au siège de l’UEFA à Nyon. Le 9 septembre, l’Union européenne de football a annoncé que l’événement prévu à Athènes serait rapatrié au bord du Léman et organisé à huis clos en raison de la crise sanitaire.

Or, ce n’est pas exactement pour savoir avant les autres quels seront les adversaires du FC Bâle ni dans quel groupe le Real Madrid va tomber que Genève a longtemps souhaité accueillir le tirage au sort. Et ce n’était surtout pas pour cette version minimaliste, sans invités, sans VIP, sans médias. Non, ce dont Genève rêvait, c’était du lever de rideau glamour organisé pendant trois jours et durant quinze ans à Monaco: tout le gratin du football européen, quelques people, des milliers de nuitées dans les hôtels de la ville et, en prime, la Supercoupe de l’UEFA, un match de gala entre les derniers vainqueurs de la Ligue des champions et de la Ligue Europa.