Vingt-quatre heures après avoir signé son meilleur résultat en Coupe du monde (7e), Simon Ammann a décroché son premier podium: le jeune sauteur saint-gallois (20 ans) n'a été devancé que par le maître de la discipline, le Polonais Adam Malysz, lors du deuxième concours au grand tremplin organisé à Engelberg. Et le leader de la Coupe du monde a dû s'employer à fond pour signer sa 18e victoire au plus haut niveau.

Une période noire

Lorsqu'il avait décroché, à 16 ans, une 15e place à Oberstdorf, dans le cadre de la prestigieuse Tournée des Quatre Tremplins, Simon Ammann avait démontré un talent précoce. Mais le sauteur du Toggenburg n'avait pas totalement confirmé par la suite, traversant même, la saison dernière, une période noire qui l'avait relégué du cadre A au cadre B. En l'espace d'un week-end, le sauteur de poche helvétique a laissé éclater tout son talent et, outre la qualification pour les Jeux de Salt Lake City acquise samedi, a de surcroît obtenu son premier podium de Coupe du monde.

LT