Comme l'an dernier, c'est un joueur qui a déjà obtenu de bons résultats à l'échelon supérieur qui s'est imposé à Genève. En 1997, l'Italien Andrea Gaudenzi avait pleinement profité de son séjour dans la Cité de Calvin pour reprendre confiance après avoir été longtemps gêné par des blessures.

Sur la lancée de son succès en terre genevoise, l'Italien est remonté depuis de la 100e aux environs de la 30e place au classement ATP et l'Espagnol Juan Albert Viloca, brillant vainqueur cette année, espère certainement réaliser un retour aussi spectaculaire dans la hiérarchie professionnelle, lui qui est classé au-delà du 140e rang mondial après avoir figuré dans les 50 premiers la saison passée.

Nombreux public

En finale, Viloca a battu dans un match plus serré que ne l'indique le score (6-3 6-4) un autre joueur qui tente de retrouver le chemin du sommet, à savoir Younes El Aynaoui, déjà vainqueur de l'épreuve il y a trois ans. Devant un très nombreux public, essentiellement acquis à sa cause, le Marocain n'a pas réussi à répondre à l'attente de ses supporters en remportant son quatrième challenger de l'été. «J'ai disputé une demi-finale difficile samedi, alors que mon adversaire a bénéficié du forfait en cours de partie du Belge Van Garsse. C'est peut-être un petit manque de fraîcheur qui a fait la différence. Cela dit, il n'y a pas de honte à perdre contre un joueur qui a battu l'année dernière Alex Corretja pour atteindre la finale à Gstaad et je suis très satisfait de la semaine passée ici.»

Juan Albert Viloca était, on l'imagine, encore plus content de son parcours sur les bords de l'Arve, et sa joie était d'autant plus grande qu'il a connu jusqu'ici une saison plutôt catastrophique. Le protégé de Pato Alvarez, l'ancien mentor d'Emilio Sanchez, est allé de défaite en défaite en 1998 avant de sentir un déclic il y a deux semaines au tournoi ATP Tour de Saint-Marin, où il a accédé aux quarts de finale et n'a été battu que par le futur vainqueur Dominik Hrbaty. Grâce à son succès, Viloca devrait remonter à la 110e place mondiale au prochain classement et retrouver bientôt un rang digne de son potentiel.

Y. J.