C'est l'Amérique

The Athletic, un modèle payant?

Des journalistes réputés pour du contenu local de qualité, sans publicité mais uniquement sur abonnement: c’est la recette de The Athletic, un nouveau média d’information sportive qui s’est rapidement développé en Amérique du Nord avant d'attaquer le marché européen. Un pari original et innovant mais risqué

Ancien directeur du bureau NBA Europe à Genève (basket), vice-président des Canadiens de Montréal (hockey), président des Alouettes de Montréal (football américain) et membre du Comité olympique canadien, Ray Lalonde est consultant indépendant en management du sport. Il intervient régulièrement dans Le Temps sur le sport made in USA.

La grande majorité des fans de la planète sport a modifié ses habitudes de consommation de contenu sportif depuis une dizaine d’années à la suite des développements technologiques. Chacun passe désormais, quotidiennement, de nombreuses minutes à consulter une multitude de sites web. Il en existe des centaines sous toutes les latitudes et dans toutes les langues qui offrent tout ce qui est possible et imaginable.

Cet accès instantané à l’information a eu un effet négatif sur les médias traditionnels: télé, radio et presse écrite voient leur volume baisser graduellement, malgré le développement de leur propre site numérique. Aux Etats-Unis, 20% des journaux régionaux de taille moyenne ont cessé de paraître ces dernières années. Des publications sportives très populaires, comme ESPN The Magazine ou The Sporting News, n’existent plus. La nouvelle consommation d’informations sportives passe d’abord par le téléphone mobile. On jette un bref coup d’œil, on regarde, on lit, on écoute et on visionne. Un geste compulsif qui tourne à l'addiction pour certains fans de sport qui veulent tout voir et surtout tout savoir et ne jamais attendre.