Timea Bacsinszky retrouve Sabine Lisicki

Timea Bacsinszky a la main verte. La jeune Vaudoise, 15e joueuse mondiale, s’est qualifiée jeudi pour le troisième tour du tournoi de Wimbledon en battant l’Espagnole Silvia Soler-Espinosa 6-2 6-1. En 16e de finale samedi, elle affrontera la tête de série No 18 et finaliste de l’édition 2013, l’Allemande Sabine Lisicki.

Les routes de Bacsinszky et de Lisicki se sont plusieurs fois croisées. En 2003, Timea, future «nouvelle Martina Hingis» remportait le tournoi des Petits As de Tarbes où Sabine perdait en 16e de finale. En 2009, la Suissesse, alors sous la coupe de son père, avait remporté aux dépens de Lisicki le tournoi WTA de Luxembourg. Ce devait être le premier d’une longue série mais quatre ans plus tard, l’Allemande était en finale de Wimbledon quand Bacsinszky, qui avait interrompu sa carrière, épluchait des pommes dans la cuisine d’un grand hôtel. En 2014, la Suissesse entamait un retour fracassant alors que sa contemporaine (elles sont toutes deux nées en 1989) sombrait dans les profondeurs du classement. Samedi, elles seront enfin à leur meilleure forme au même moment.