Le Comité international olympique (CIO) a exprimé vendredi son inquiétude concernant l'ambitieuse rénovation du Stade olympique d'Athènes, confiée au célèbre architecte Santiago Calatrava, un projet présenté par les organisateurs comme le fleuron des Jeux de 2004. «La toiture en verre du stade est la partie difficile de ce projet, et il ne faut pas entamer les travaux tant que nous ne sommes pas sûrs qu'elle sera terminée à temps», a averti le président de la Commission de coordination du CIO, le Suisse Denis Oswald.

La construction de cette toiture pose d'importants et complexes problèmes techniques en raison de son originalité. Les différentes parties doivent être construites par des entreprises hors de Grèce, notamment en Allemagne et en Italie, avant leur assemblage à Athènes. «Il faut toutes les garanties que cette partie sera achevée à temps pour ne pas se retrouver avec seulement la moitié du toit pendant les Jeux», a-t-il souligné lors d'une conférence de presse à l'issue d'une visite de deux jours et demi à Athènes, dans le cadre des préparatifs des JO.

Ce projet, qui consiste en une série d'arcs doubles métalliques soutenant une structure de verre et couvrant partiellement les tribunes du stade, avait été présenté par M. Calatrava en janvier. «En utilisant l'acier et le verre, et avec l'incroyable lumière grecque, nous avons voulu faire revivre l'esprit olympique, créer une œuvre différente pour les Jeux d'Athènes, berceau de l'olympisme, qui doit rester pour l'avenir», avait alors indiqué l'architecte catalan.

Outre la toiture du stade, la rénovation du site, fermé en juin dernier en prévision des travaux, comprend une «intervention esthétique» (constructions et sculptures artistiques) visant à unifier les différentes composantes de ce complexe qui abritera neuf disciplines (dont l'athlétisme, le basketball, la natation, la gymnastique et le cyclisme).

La présidente du Comité d'organisation (ATHOC), Gianna Angelopoulos-Daskalaki, a réfuté l'idée que M. Oswald ait commencé à préparer le terrain pour une éventuelle annulation du projet de toiture: «Il a surtout voulu montrer la complexité du projet.»