Le tournoi de baseball, qui a débuté le mercredi 28 juillet aux Jeux olympiques de Tokyo, semble promis aux Japonais. Mais leurs ennemis intimes et rivaux historiques de Corée du Sud, qui par ailleurs sont les autres grands favoris, pourraient briser ce rêve. Si tout se déroule bien pour elles, les deux équipes s’affronteront en demi-finale, le 4 ou le 5 août, dans un match où la défaite leur sera interdite.

Il faut dire que le baseball est le sport numéro un dans les deux pays. Et, de ce fait, il cristallise, encore plus que le judo, le football ou le volleyball – autres sports populaires qui devraient donner lieu à des rencontres très suivies pendant les Jeux –, les tensions persistantes entre deux voisins. Les relations entre Séoul et Tokyo restent délicates en raison des questions mémorielles liées à la colonisation de la péninsule par le Japon entre 1910 et 1945. Il y a celle des «femmes de réconfort» sud-coréennes – euphémisme qualifiant les femmes contraintes de se prostituer pour l’armée impériale nippone – ou encore celle des Coréens forcés de travailler pour l’industrie japonaise pendant la guerre.