Après-midi historique ce mardi à Cortina d'Ampezzo. Le ski alpin a sacré ses premiers champions du monde d’une discipline en plein développement, le parallèle, disputée en l’occurrence sous la forme d’un slalom géant. Le Français Mathieu Faivre s’est imposé chez les hommes, devant l’Allemand Alexander Schmid et le Suisse Loïc Meillard, tandis que l’Italienne Marta Bassino et l’Autrichienne Katharina Liensberger, à égalité, sont montées sur la première marche d'un podium complété par la Française Tessa Worley.

Mais ces médailles inédites ont-elles la même valeur que celles qui sont distribuées dans les épreuves classiques? La réponse tient en un mot: non.