Le long des ruelles du quartier de Monastiraki, au pied de l’Acropole, le temps s’égrène au rythme des va-et-vient de touristes en quête d’un souvenir à offrir. Parmi les produits «made in Greece» plus ou moins authentiques dont regorge le marché aux puces, un maillot de basket s’est fait une place de choix: celui de Giannis Antetokounmpo, numéro 34 des Milwaukee Bucks, en NBA, et de la sélection grecque.

Au cœur d’Athènes, où ce fils d’immigrés nigérians sans papiers vendait lui-même bibelots et contrefaçons lorsqu’il était enfant, trône désormais son nom. Difficile à prononcer, compliqué à épeler, impossible à éviter. Giannis Antetokounmpo, superstar du basketball américain à 24 ans, a connu une trajectoire aussi atypique que fulgurante.