Adieu «Ligue 1 Conforama», bonjour «Ligue 1 Uber Eats». Après trois ans de partenariat avec la chaîne de magasins de mobilier, la première division française de football s’acoquine avec le service de livraison de repas, qui lui donnera de l’argent dès la saison prochaine, puis un nouveau nom dès la suivante. Selon les estimations de L’Equipe, ce nouveau contrat de «naming» devrait rapporter à la Ligue de football professionnel (LFP) 15 millions d’euros par an, soit environ le double du précédent.

Lire aussi: Uber croit toujours en ses taxis volants