Piloter – c’est le mot – un catamaran à foils de 15 m, lancé à plus de 100 km/h, et régater contre les plus grands noms de la voile internationale comme Ben Ainslie, pour ne citer que lui: c’est le défi que se lance l’équipage emmené (pour l’instant) par le Genevois Sébastien Schneiter et le Vaudois Nils Theuninck.

Dès l’an prochain, la Suisse rejoindra huit autres nations participant au championnat Sail GP, l’équivalent du circuit F1 en voile. Pour la Suisse, ce projet est le plus ambitieux depuis les campagnes d’Alinghi à la Coupe de l’America. Russell Coutts, champion olympique, quintuple vainqueur de la Coupe de l’America et ancien skipper d’Alinghi, est le patron de Sail GP. Il a fait le déplacement depuis la Nouvelle-Zélande pour être
présent lundi à Genève pour cette annonce. «Vous connaissez mes liens avec l’histoire de la voile en Suisse. Je suis donc particulièrement heureux et excité à l’idée d’accueillir cette nouvelle équipe sur notre circuit», a-t-il confié.