Roger Federer et Darren Cahill se sont retrouvés à Dubaï. Selon son agent Tony Godsick cité par la presse alémanique, Roger Federer a demandé à Darren Cahill de le rejoindre dans les Emirats. Darren Cahill vient de résilier le contrat qui le liait à la Fédération australienne. Il était l’un des entraîneurs de l’équipe de Coupe Davis. «Roger et Darren ont appris à se connaître vraiment ces derniers jours, précise Tony Godsick. Ils étudient les bases d’une collaboration future».

Un electrochoc

La défaite contre Rafael Nadal en finale de l’Open d’Australie a, ainsi, agi comme un véritable electrochoc. Sans coach depuis sa rupture avec Tony Roche en mai 2007, Roger Federer avait effectué l’an dernier une «pige» avec Jose Higueras et pouvait toujours compter sur le concours du fidèle Severin Lüthi. Mais à long terme, cette situation devenait intenable. Le recours à un véritable entraîneur s’imposait de plus en plus. Pour trouver enfin les clés pour battre Rafael Nadal, l’appui d’un technicien aussi avisé que Darren Cahill ne sera pas de trop.

Tony Godsick n’a pas précisé si Darren Cahill accompagnera Roger Federer la semaine prochaine à Indian Wells. Après avoir déclaré forfait pour le tournoi de Dubaï et le premier tour de Coupe Davis contre les Etats-Unis, Roger Federer fera sa rentrée dans le désert californien. «Renoncer à la Coupe Davis était la seule option qui s’offrait à Roger, lâche Tony Godsick. Il avait mal au dos après l’Open d’Australie. Il n’a pas voulu prendre le moindre risque, éliminer le problème avant qu’il en devienne vraiment un».

Très lié avec Peter Carter

Darren Cahill n’est pas un inconnu pour Roger Federer. Son futur coach a, en effet, été très lié avec Peter Carter, le premier entraîneur de Roger Federer tragiquement décédé en 2002 dans un accident de la circulation en Afrique du Sud. Comme Carter et Lleyton Hewitt, Darren Cahill est originaire d’Adelaïde. Agé de 43 ans, il a remporté deux titres sur le Circuit, en 1988 à Gstaad et en 1991 à San Francisco, et fut demi-finaliste de l’US Open en 1988.

Darren Cahill a, ensuite, entraîné Lleyton Hewitt jusqu’en 2001. Il fut, enfin, le dernier entraîneur d’Andre Agassi. Sous sa férule, le joueur de Las Vegas avait déjoué tous les pronostics en 2005 à l’US Open où il s’était hissé jusqu’en finale avant d’être battu, un 11 septembre, par Roger Federer lors d’une rencontre disputée dans une ambiance délirante.