Malgré un début de course opiniâtre, l'Allemand Heinz-Harald Frenzten n'a pas été en mesure de tirer profit de son excellente qualification en deuxième ligne. Ayant choisi la prudence, Frentzen, tout comme son équipier chez Sauber Nick Heidfeld, ont pris le départ de ce Grand Prix d'Australie chaussés de pneus pour la pluie. En difficulté dès les premiers tours, ils sont très vite passés par leur stand, avant de réaliser une course solide et régulière. Seul Frenzten en a cueilli les fruits en terminant sixième, tandis que son jeune équipier devait abandonner, suspension cassée.