Traditionnel rendez-vous de fin d'année pour les amateurs de hockey sur glace, la Coupe Spengler a démarré hier après-midi à Davos. Outre le club local, les Tchèques du Sparta Prague, les Russes de Metallurg Magnitogorsk et les Finlandais d'IFK Helsinki chercheront à déboulonner le Team Canada, double tenant du titre.

Prestigieux par nature, le tournoi grison s'offre une 78e édition particulièrement alléchante. En raison de la grève observée par le championnat nord-américain, dix-neuf pointures de NHL y exerceront leurs talents d'ici à vendredi, jour de la finale. Une finale que le HC Davos, renforcé pour l'occasion par le Canadien du Lausanne HC Martin Saint-Louis et les mercenaires «zougois» Oleg Petrov et Brett Hauer, espère atteindre pour la cinquième fois consécutive.

Seule formation à ne pas aligner de joueur «made in NHL», le Team Canada n'en demeure pas moins redoutable. D'autant plus qu'à quatorze mois des Jeux olympiques, les 22 sélectionnés – dont 18 évoluent dans le championnat de Suisse – auront à cœur de briller, de prouver qu'ils sont dignes de porter le maillot national à Turin. Le Sparta Prague fait toutefois figure de favori du tournoi. Le leader du championnat tchèque, qui s'est attaché les services du gardien David Aebischer, de l'international suisse Adrian Wichser et de Patrick Bärtschi, aligne six éléments de NHL.

Malgré cette rude concurrence, l'entraîneur davosien Arno del Curto affiche un optimisme que conforte l'entrée en matière de ses protégés face à Helsinki (6-1).