«Enfant, j’adorais regarder des dessins animés avec des super-héros. Je voulais sauver le monde, comme eux. Mais comme je n’avais pas leur couleur de peau, cela me semblait impossible.» Saray Khumalo raconte cette histoire dans un lycée de Soweto en Afrique du Sud pour encourager les adolescentes à rêver grand. «Nous avons tous notre Everest à escalader, notre rêve personnel à réaliser!» La plus haute montagne du monde n’est qu’une métaphore. «Je veux changer la façon dont les filles noires se perçoivent, et les amener à se dépasser», explique cette Sud-Africaine de 51 ans, née en Zambie, dont l’autobiographie, My Journey to the Top of the World… And the Life Lessons I Learned Along the Way («Mon voyage au sommet du monde, et les leçons de vie que j’ai apprises en chemin»), ouvrage non traduit, vient d’être publiée.