On sait d'ores et déjà que le Tour de France 2006 s'élancera de Strasbourg et qu'il s'achèvera, comme de coutume, sur les Champs-Elysées. Concernant le reste du tracé, la direction de l'épreuve demeure très discrète et demande aux curieux de patienter jusqu'au 27 octobre à midi, jour où la carte du parcours sera dévoilée.

La rumeur fait néanmoins son chemin: Crans-Montana paraît en excellente position pour accueillir une arrivée d'étape l'an prochain. La rencontre qui a eu lieu le 12 juillet à Courchevel entre une délégation de la station valaisanne et les organisateurs du Tour semble avoir été fructueuse. «Tout s'est bien passé et Jean-Marie Leblanc (ndlr: patron de la Grande Boucle) nous a laissé beaucoup d'espoirs», confirme Walter Loser, directeur de Crans-Montana Tourisme. «On nous a assurés que notre candidature répondait à toutes les exigences au niveau de l'accès au site, de la capacité d'hébergement et de la sécurité. Nous sommes très optimistes.» La station valaisanne, à laquelle le Tour avait déjà rendu visite en 1984, devra verser environ 350 000 francs aux organisateurs si elle est désignée. «Ce serait de l'argent bien investi», poursuit Walter Loser. «Le Tour est le troisième événement sportif au monde en matière de retombées médiatiques. Je me rappelle la liesse populaire qui avait salué la victoire de Laurent Fignon à l'époque. Si ça ne marche pas pour l'an prochain, nous poserons une nouvelle candidature pour 2007.»