Le secrétaire général de la Fédération internationale de football association (FIFA) a présenté le programme qu'il entend mettre en place s'il est élu le 8 juin prochain. Ce sont encore de grandes lignes, mais les idées semblent précises. Joseph S. Blatter veut changer les structures. Elargir le comité exécutif, faire intervenir les acteurs et surtout bannir le terme de fonctionnaire et le remplacer par celui plus dynamique de «manager». L'ébauche de son projet se résume pour l'instant en cinq points:

«1. En s'associant avec Michel Platini, ce sera en fait une synthèse harmonieuse entre l'expérience dans l'organisation et la direction administrative du football, d'une part et les connaissances pratiques exceptionnelles et médiatiques d'autre part.»

«2. En donnant aux acteurs principaux de notre jeu l'accès aux sphères dirigeantes du football international: joueurs, entraîneurs, arbitres.»

«3. En travaillant étroitement avec toutes les composantes de notre organisation, à savoir les associations nationales, les confédérations, les ligues et les clubs.»

«4. En dialoguant avec nos partenaires économiques, sociaux, culturels et politiques.»

«5. En établissant un réseau de communication permanent non seulement avec les représentants des médias, mais avec toute la famille du football.»

A. Mo.