rencontre

Dans une Genève nerveuse, premières tensions entre supporteurs de Sion et Bâle

La finale de la Coupe de Suisse de football attire les supporteurs en masse, ils devraient être 25 000. Encadrés par un impressionnant dispositif de sécurité

Des échauffourées ont éclaté au centre de Genève à peine une demi-heure après le départ des deux cortèges de supporters. Provoqués par des doigts d'honneur, des fans du FC Sion ont poursuivi leurs auteurs, avant que la police n'intervienne en tirant à blanc.

Attention aux photos sur iPhone, «ça les excite»

Selon un de nos journalistes dans les rues de Genève, les supporters ultras valaisans et bâlois ont en commun de ne pas aimer être pris en photo... des appareils ont été détruits le long du cortège. La police avertit les badauds de ranger les iPhone «pour votre sécurité et parce que ça les excite». A l'arrière, un groupe de Valaisans glissent: «Ceux de chez nous en première ligne sont la honte avec leurs pétards et leurs insultes... rien à voir avec le foot, ils ne nous représentent pas.»

Les Bâlois arrivent en ce moment au stade, les Sédunois sont à Carouge. Deux circuits différents qui ont permis d éviter certaines échauffourées. Mais à Plainpalais, des provocateurs ont tendu des doigts d honneur au cortège rouge et blanc. La police a tiré à blanc pour qu'il n'y ait pas confrontation directe. La crainte demeure, d'un face-à-face entre fans valaisans et du Servette de Genève à cause d'une rivalité ancienne.

Une arrivée très encadrée

Les supporteurs du FC Sion et du FC Bâle ont débarqué jeudi en début d'après-midi pour assister à la finale de la Coupe de Suisse de football. Les fans déjà très enthousiastes sont surveillés de près par un important dispositif policier.

Tous les commerces de la gare sont fermés, de même que les accès depuis le sous-sol. Les Bâlois sont arrivés les premiers en train. La plupart se sont installés dans le quartier des Grottes en attendant le départ du cortège jusqu'au stade.

Un peu imbibés

Pour certains, la bière coule déjà à flots. Beaucoup portent des t-shirts noirs sur lesquels est inscrit «Sion muess fall» (Sion doit tomber) avec le drapeau de FC Bâle planté au sommet de Tourbillon. Les chants fusent, mais pour l'heure tout se déroule dans une ambiance festive sous un soleil radieux.

En 2015: Et à la fin, c’est toujours Sion qui gagne

Les Valaisans ont investi l'autre côté de la gare. De nombreux drapeaux aux étoiles rouges et blanches flottent dans les rues genevoises. On peut lire sur les t-shirts: «En route vers la 14e», en référence au nombre de Coupes de Suisse conquises par le club de Christian Constantin. L'ambiance est également joyeuse en attendant le départ du cortège.

25 000 fans attendus

Plus de 25 000 spectateurs sont attendus au Stade de Genève pour cette finale. Les Bâlois devraient être 8000 et les Sédunois 13 000. Environ 150 cars sont attendus du Valais ainsi que trois trains spéciaux. Une cinquantaine de cars devaient faire le trajet depuis Bâle, de même que trois trains spéciaux. Le coup d'envoi du match sera donné à 16h.

Publicité