Oracle versus Alinghi. Larry Ellison versus Ernesto Bertarelli. Le Défi californien, qui s'était incliné face au Défi suisse lors de la finale de la Coupe Louis Vuitton en janvier dernier à Auckland, a l'intention de prendre sa revanche. Les deux finalistes des éliminatoires de la Coupe de l'America s'affronteront du 14 au 20 septembre prochain à San Francisco, dans le cadre de la Moët Cup.

C'est Oracle BMW Racing qui est à l'origine de l'idée de ce match retour contre Alinghi. Larry Ellison a invité Ernesto Bertarelli à venir régater contre lui dans ses eaux. Le Genevois a répondu positivement. Ceci d'autant plus que cette idée correspond à la volonté d'Alinghi de créer un circuit pour combler le vide qui existait jusqu'à présent entre deux Coupes de l'America. La présentation de ce qui sera une rencontre amicale entre le «Defender» et le «Challenger of record» (ndlr: représentant des Challengers) de la prochaine édition a eu lieu lundi à la Société nautique de Genève.

Le concept de la Moët Cup prévoit deux séries de régates pour un seul et même trophée. Une première série de cinq manches verra la confrontation entre deux milliardaires, Larry Ellison, à la barre d'USA 76, et Ernesto Bertarelli, à la barre de SUI 64. Chacun de ces duels comptera pour un point. A ce score viendront s'ajouter les résultats d'une deuxième série de sept régates, dites professionnelles. On retrouvera alors les deux skippers de la finale de la Coupe Louis Vuitton. Russell Coutts, épaulé à la tactique par Jochen Schuemann, sera opposé à deux de ses compatriotes, Chris Dickson et Gavin Brady. Ce dernier, ancien membre du défi italien Prada Challenge, a été recruté récemment par Dickson pour occuper le poste de barreur.

L'équipage d'USA 76 ne sera donc pas tout à fait le même que lors de la finale des éliminatoires à Auckland. «Nous avons opéré quelques changements. Deux nouvelles personnes ont rejoint l'équipe, explique Gavin Brady. Quant à la cellule arrière (ndlr; barreur, tacticien, navigateur), elle sera composée de Larry Ellison, Chris Dickson et moi-même.» Changements également à bord de SUI 64. «Nous allons faire tourner deux ou trois gars qui n'avaient pas participé aux régates des phases finales et nous allons également tester trois nouvelles recrues», souligne Jochen Schuemann, directeur sportif d'Alinghi.

Si l'on en croit Gavin Brady et Brad Butterworth, le tacticien d'Alinghi, les deux voiliers SUI 64 et USA 76 seront dans la même configuration qu'à Auckland. Aucune modification n'a été apportée. Pourtant, il est prévu de régater jusqu'à 25-30 nœuds si nécessaire. De même, les régates dureront 90 minutes quelles que soient les conditions météo. La longueur du parcours variera en fonction de la force du vent. Alors que les Californiens s'entraînent déjà dans la baie de San Francisco, l'équipage d'Alinghi ne commencera à naviguer que le 1er septembre.