C’est le propre de la compétition sportive que de créer du récit, de faire émerger des histoires. Ces dernières années, le tennis s’est surtout habitué à parler records, reléguant l’humain derrière la statistique. Ce sera encore le cas si le tournoi s’achève dimanche par un(e) final(e) en apothéose avec Rafael Nadal et Novak Djokovic, mais d’ici là, d’autres personnages, apparus au fil des tours, leur ont momentanément volé la vedette.