Super-G

Une première médaille d'or pour Mikaela Shiffrin

La meilleure skieuse du moment a remporté la première course des Mondiaux, mardi à Are, dans sa discipline théoriquement la plus faible. Belle troisième place pour la Suissesse Corinne Suter

Le spectacle de Mikaela Shiffrin à Are a commencé dès le premier jour des Championnats du monde. L’Américaine de 23 ans, qui règne sans partage sur le ski alpin féminin avec 13 victoires sur 26 courses disputées toutes disciplines confondues en Coupe du monde, s’est imposée lors du super-G programmé mardi à la mi-journée.

Notre interview de Mikaela Shiffrin en début de saison: «Je lutte pour rester cette petite fille qui aime skier»

Troisième, la Schwytzoise Corinne Suter a réussi à 24 ans le meilleur résultat de sa carrière et apporte au butin de l’équipe de Suisse une première médaille de bronze, qui fera oublier les performances décevantes de Lara Gut-Behrami dans son épreuve favorite (neuvième) et de Wendy Holdener (quatorzième).

La lutte pour la victoire a été très serrée: l’Italienne Sofia Goggia et Corinne Suter n’ont été devancées que de respectivement deux et cinq centièmes de seconde par Mikaela Shiffrin. Mais il n’empêche: celle qui se cantonna longtemps aux disciplines techniques repousse là officiellement les frontières de son empire à un territoire supplémentaire, en empiétant sur celui des spécialistes de vitesse.

Lire également: La Coupe d’Europe, purgatoire du ski professionnel

Avant cet hiver, elle ne nourrissait pas de réelles ambitions en super-G. Mais dans son projet de devenir la plus complète des championnes, elle s’y est mise avec beaucoup d’enthousiasme, et une réussite immédiate: elle a remporté les trois super-G qu’elle a choisi de disputer en Coupe du monde depuis le début de la saison (Lake Louise, Saint-Moritz, Cortina d'Ampezzo).

Lindsey Vonn, la chute

La prodige de Vail, dans le Colorado, ne disputera pas la descente d’Are, prévue dimanche. Pour le reste, elle pourrait ne laisser que des miettes à la concurrence. En slalom, son premier amour, elle est triple championne du monde en titre. En géant, elle reste sur une médaille d’argent à Saint-Moritz et une autre d’or aux Jeux olympiques de Pyeongchang. Et en combiné – où sa participation n’est pas confirmée – sa polyvalence peut naturellement faire des merveilles.

Dans le camp américain, ce premier succès de Mikaela Shiffrin contraste avec la désillusion vécue par Lindsey Vonn. A 34 ans, la skieuse la plus titrée de l’histoire est venue en Suède pour soigner ses adieux au Cirque blanc mais c’est mal parti: elle a été victime d’une chute impressionnante sur le haut de la piste de super-G, arrachant une porte avec ses skis et terminant sa glissade dans les filets de sécurité. Elle a pu finalement se relever et gagner l’aire d’arrivée par ses propres moyens. La descente de dimanche devrait être la dernière course de son incroyable carrière.

Publicité