Certes il décline, mais ses rayons n’en sont pas moins puissants. Il est passé trois heures de l’après-midi et, en plein cœur du Léman, le soleil est partout. Dans le ciel, dans chaque vaguelette, mais aussi et surtout sur leurs dos couverts de sueur.