La trajectoire de Marie-Thérèse – «Maïté» – Nadig est en tous points exemplaire. D'abord grande championne de ski – médaillée d'or olympique de descente en 1972 à Sapporo, vainqueur du classement général de la Coupe du monde 1981, 24 victoires en Coupe du monde entre 1975 et 1981 –, la Saint-Galloise est à ce jour la seule femme à avoir jamais entraîné une équipe masculine: celle du Liechtenstein. C'était au milieu des années 90. Elle est la seule femme sous les ordres de laquelle un homme – Markus Foser (Lie) – a obtenu une victoire en Coupe du monde (descente de Val Gardena 1993).

Aujourd'hui, Marie-Thérèse Nadig, dont le frère aîné, Theo, fut il y a deux ans le chef alpin de la Fédération suisse de ski, est la seule femme entraîneur en Coupe du monde (lire ci-dessus). Exceptionnelle, «Maïté»? «Oui, si vous faites référence aux années passées dans ce milieu, car pour le reste…».