Les épreuves masculines d’Adelboden (ce week-end) et de Wengen (dans une semaine) se dérouleront cette année dans un climat particulier. D’un côté, le ski suisse fanfaronne, avec des athlètes qui enchaînent les podiums dans toutes les disciplines. Mais de l’autre, la pandémie a vidé les zones d’arrivée des supporters en furie qui font toute la saveur de la Coupe du monde. Et en couche de fond, le débat politico-sanitaire sur l’ouverture des domaines skiables semble ne pas devoir se terminer…

Lire aussi notre éditorial: En sport, la bulle doit laisser passer la lumière