Le point sur la course:

Ellen McArthur, qui occupe toujours la deuxième place 78 milles derrière Michel Desjoyeaux, a annoncé vendredi que son voilier avait heurté mardi un objet dur immergé, probablement un container.La navigatrice a pu constater que la dérive bâbord (ndlr: gauche) était cassée et le safran (ndlr: gouvernail) bâbord endommagé. La benjamine de la course a attendu d'avoir pu réparer avant de raconter l'incident aux organisateurs.

Le groupe de tête poursuit sa remontée au près (ndlr: vent de face) vers les Açores. Roland Jourdain, qui a repris la troisième place à Marc Thiercelin, a creusé l'écart sur celui-ci. Dominique Wavre, planté comme il l'avait prévu dans une bulle près du nord du Brésil, a perdu une place au profit de Thomas Coville. Le Genevois, qui accuse un retard de 998 milles sur le premier, a parcouru moins de 42 milles en 24 heures.

La phrase du jour:

Roland Jourdain: «Chapeau à Ellen! Heurter un container, casser une dérive et un safran et se retrouver là où elle est: encore bravo!»

Dominique Wavre: «Je suis planté. L'alizé est interrompu! C'est une prolongation du pot au noir, une bulle. J'ai buté contre un mur et je me suis arrêté. Calme complet, voiles battantes. J'avais dit qu'on aurait droit à une double punition. Je ne pensais pas que ce serait à ce point-là et j'espérais un petit filet d'air. Il ne nous reste que la houle. On va repartir demain mais à de toutes petites vitesses. Avec Thomas Coville, cette remontée est un chemin de croix. On n'avance pas.»