Le troisième concurrent Roland Jourdain a fait une arrivée triomphale mardi soir aux Sables-d'Olonne avec un public aussi nombreux pour l'accueillir que pour les deux premiers. Connu pour son sens de l'humour, le Breton a beaucoup amusé la galerie. Il reste encore treize navigateurs solitaires en mer. Marc Thiercelin, quatrième, pense arriver samedi. Derrière lui, Dominique Wavre et Thomas Coville ne parviennent toujours pas à s'extraire d'un immense anticyclone qui s'est formé. Les deux compagnons de galère ne progressent qu'à trois nœuds et ne devraient pas arriver avant la semaine prochaine. Le Genevois s'est fait une belle frayeur puisqu'il a failli être percuté par un cargo de 150 m de long.

La phrase du jour

Dominique Wavre: "J'ai entendu l'alarme de l'active écho (ndlr: système qui détecte les radars des autres embarcations situées à proximité du bateau), je suis sorti sur le pont en catastrophe et j'ai vu des feux rouges et verts qui m'arrivaient dessus et qui grossissaient très vite. Il n'y avait pas le moindre souffle d'air, les voiles battaient, j'ai envoyé des coups de projecteur... Il a passé très près, à environ une cinquantaine

de mètres derrière moi".