Football

La vérité sur l'affaire Granit Xhaka

Très apprécié de ses entraîneurs mais actuellement dans le collimateur des supporters d’Arsenal, l’international suisse fait l’objet d’une controverse. Les statistiques montrent pourtant clairement que sa présence sur le terrain améliore les résultats de ses équipes

Près d’une vingtaine de minutes avant la fin du match, Granit Xhaka sort sous les huées de l’Emirates Stadium. Peu en jambes, l’international suisse n’a pu endiguer les errements coutumiers d’Arsenal, mené sur sa pelouse par le promu en Premier League Aston Villa (1-2) le 22 septembre dernier. Les Gunners parviendront tout de même à s’imposer (3-2) mais ce sera trop tard pour que le milieu de terrain de 27 ans puisse se racheter.

Il y a un paradoxe autour de Granit Xhaka. D’un côté, des supporters qui le prennent en grippe et qui le vilipendent sur les réseaux sociaux pour les erreurs plutôt grossières qu’il accumule (cinq penaltys provoqués, six erreurs menant directement à un but, six matchs manqués sur suspension). De l’autre, des entraîneurs de tout premier plan qui lui font confiance depuis le début de sa carrière. Lucien Favre (au Borussia Mönchengladbach), Arsène Wenger et Unai Emery (à Arsenal) en club tout comme Ottmar Hitzfeld et Vladimir Petkovic en sélection en ont fait un patron de leur milieu de terrain.