Didier Cuche reste intouchable en descente. Une semaine après son triomphe à Kitzbühel (Aut), le Neuchâtelois a remis ça à Chamonix (Fr) en écrasant la concurrence.

Alors que tous les autres favoris ont échoué face au chrono de Dominik Paris (dossard no 1), Cuche est parvenu à reléguer le jeune Italien à 67 centièmes. Ses principaux rivaux autrichiens Klaus Kröll (3e à 0’’88) et Michael Walchhofer (5e à 1’’01) n’ont également pu que constater la supériorité du skieur du Val-de-Ruz.

Cuche a épinglé pour la première fois la «Verte des Houches» à son palmarès, lui qui était 2e lors de la dernière édition en 2008. En descente, le Neuchâtelois en est à 9 succès (16 toutes disciplines confondues). Encore une victoire dans l’épreuve reine et il rejoindra Pirmin Zurbriggen dans les annales.

A trois descentes de la fin de la saison, Cuche a aussi augmenté son avance au classement de la discipline. Il compte dorénavant 65 points de bonus sur Walchhofer et se rapproche d’une quatrième globe en descente.

Dans le clan helvétique, il faut aussi noter la «perf» de Beat Feuz. Le Bernois de 23 ans, triple champion du monde chez les juniors en 2007, a signé le meilleur résultat de sa carrière en Coupe du monde avec sa 7e place.

Le coureur de Schangnau a aussi rempli les critères de qualification pour les Mondiaux de Garmisch. Feuz rejoint Cuche, Janka, Zurbriggen et Küng, alors que seules quatre places sont à disposition. Du coup, Feuz devrait logiquement effectuer une sélection interne face à Küng.

Cette descente a permis à d’autres jeunes de se distinguer. Outre Dominik Paris (21 ans) qui a fêté son premier podium en Coupe du monde, l’Autrichien Joachim Puchner (23 ans) a créé la surprise en terminant au 4e rang.

A noter encore que cette descente a été marquée par une nouvelle grosse chute, celle de Manuel Osborne-Paradis. Le Canadien, qui est tombé au même endroit que Mario Scheiber lors des entraînements, a dû être évacué par hélicoptère.