Lorsqu’il était footballeur, Vikash Dhorasoo était un joueur d’axe, un milieu de terrain relayeur, gratteur de ballons, souvent avant-dernier passeur. En tant qu’homme public, il se situe plus près de la ligne de touche, insaisissable sur son aile gauche. Des similitudes entre foot et politique? «C’est quelque chose qu’on fait ensemble et pour les autres», avance-t-il, malicieux. L’ex-international français (18 sélections) s’est engagé dans la campagne pour les municipales parisiennes en novembre dernier. Il se rêve en maire de la capitale.

On le rencontre dans un coin gentrifié, et un bistrot du même type. «Il incarne les quartiers», affirme son binôme, Danielle Simonnet, l’autre tête de liste de Décidons Paris, mouvement soutenu par La France insoumise. Vikash Dhorasoo a été biberonné à la politique dès son enfance, au Havre, où son père était ouvrier syndiqué sur un chantier naval.