C'est une étape à terre que vont faire aujourd'hui les 30 voiliers du Tour de France à la voile et leurs équipages: 600 km par la route entre La Rochelle et Saint-Cyprien, première ville escale du tronçon méditerranéen de la course. L'occasion pour les marins de souffler un peu avant le dernier sprint final de ce marathon de quatre semaines.

Kateie, le voilier du Belge Luc Dewulf, a conforté hier sa première place au classement général en remportant le parcours banane à La Rochelle. Dewulf devance toujours les Néo-Zélandais de Team New Zealand (équipage détenteur de la Coupe de l'America). Quant aux Genevois de Ville de Genève Carrefour Prévention, ils quittent l'Atlantique par la grande porte en gagnant une place au classement général. Ils sont cinquièmes, juste derrière les grands favoris de l'épreuve. «Je préfère pour l'instant ne pas trop regarder le classement et les points et éviter ainsi toute pression», avoue Etienne David, le skipper. «Notre objectif était d'être sur le podium du classement amateur… Si on peut faire mieux, pourquoi pas!»

Ils font déjà mieux puisqu'ils sont largement en tête des amateurs et viennent inquiéter les pros dans les hautes sphères du général. Ces «petits Suisses», comme les appellent leurs adversaires, font forte impression. Ils sont non seulement réguliers, mais se sont en plus payé le luxe de remporter la manche de 149 milles (276 km) entre Brest (Bretagne) et Pornichet (Pays de la Loire) en passant la ligne plus de dix minutes avant les seconds. En l'occurrence Team New Zealand. Admiratifs, ces derniers sont venus les féliciter.

«Cette reconnaissance nous fait plaisir», reconnaît Etienne David. Ces mêmes pros étaient les premiers à aller réconforter les Genevois après qu'ils eurent joué de malchance à la fin de l'étape entre Pornichet et La Rochelle, passant de la troisième à la dix-septième place quelques minutes avant la ligne d'arrivée. Mais hier, la chance a tourné en leur faveur. Huitièmes de la manche, ils ont gagné une place au général. Les occupants de la cinquième place ayant terminé en 24e position. De quoi les remotiver pour la troisième mi-temps en Méditerranée.