Avril 1997: une chute de cheval occasionne une déchirure des ligaments croisés du genou gauche. Plusieurs semaines d'absence.

Juin 1997: forte et soudaine inflammation du pied gauche.

Octobre 1998: Martina Hingis se foule la cheville gauche en plein échauffement avec Anna Kournikova.

Juin 2001: malgré une déchirure dans la partie inférieure du dos, la numéro un mondiale s'aligne à Wimbledon et perd au premier tour contre une obscure Espagnole.

Juillet 2001: fracture de fatigue au pied gauche. Le clan Hingis intente un procès à la firme Tacchini.

Octobre 2001: la plus grave blessure de sa carrière: une entorse au pied droite, suivie d'une déchirure des ligaments externes.

Mars 2002: son médecin personnel, le Pr Heinz Bühlmann, l'a rejoint en catastrophe à Indian Wells, où il l'a «guéri» d'une inflammation du poignet droit avec de l'acupuncture.

Mai 2002: nouvelle inflammation du pied gauche. Cette fois, toute la jambe est touchée. La douleur, grave, nécessite une intervention chirurgicale et plusieurs mois d'inactivité.